Quels sont les troubles de la locomotion fréquents chez le cheval ?

4.5/5 - (4 votes)

Fortement sollicité pour se démarquer dans les compétitions et les sports équestres, le cheval est souvent soumis à un entraînement intensif pouvant générer des traumatismes et du stress. Sur le long terme, cela peut entraîner des conséquences plus ou moins graves, dont les troubles de la locomotion.

Comment savoir si votre cheval souffre d’un trouble de la locomotion ?

Un trouble du système locomoteur n’est pas facile à détecter chez le cheval. Il faut pourtant y prêter attention, car cela peut générer des mouvements anormaux, des pertes d’équilibre, voire la chute inexpliquée de l’étalon. Pour éviter de tels scénarios, une visite systématique chez le vétérinaire est conseillée. Comme il est possible de la voir sur le site du docteur Michaël Dancot, une série de petits tests dynamiques peut être réalisée pour détecter d’éventuelles anomalies et établir un diagnostic.

Un trouble de la locomotion peut se manifester de différentes manières en fonction de la gravité du cas. L’ataxie en est le principal symptôme. Il s’agit d’un syndrome générant un défaut de coordination entre les membres et les mouvements du cheval. Parmi les signes qui peuvent l’indiquer, on peut noter :

  • la chute du cheval, lorsqu’on lui redresse la tête rapidement ou lorsqu’il prend un virage serré au pas,
  • la difficulté à reculer en ligne droite, voire un recul avec une tendance à s’asseoir,
  • l’amplification des mouvements des membres antérieurs quand le cheval marche avec la tête haute,
  • la tendance à écarter un peu plus les membres quand le cheval est à l’arrêt pour pouvoir maintenir l’équilibre,
  • le cheval qui a tendance à trébucher trop souvent,
  • des mouvements circulaires vers l’extérieur au niveau des postérieurs lorsque le cheval marche,
  • le cheval s’appuie exagérément sur vous quand vous lui remontez un pied pour le curer, etc.

Même si ces symptômes sont flagrants, seul un diagnostic du vétérinaire peut confirmer le trouble de la locomotion.

trouble de la locomotion cheval

Quelles sont les options thérapeutiques pour les chevaux atteints de ces troubles ?

Il existe différentes thérapies pour soigner les troubles de la locomotion chez le cheval. Le choix se fait en fonction de la cause des problèmes. Il faut effectivement souligner que l’ataxie peut être :

  • D’origine mécanique : dans ce cas-là, l’ataxie est causée par une compression de la moelle épinière au niveau des cervicales. Les messages que le cerveau envoie aux membres ont alors du mal à passer, d’où l’incoordination. Pour y remédier, on prévoit généralement un repos strict prolongé associé à une cure d’anti-inflammatoires.
  • D’origine biologique : dans ce cas-ci, le système nerveux est attaqué par un agent extérieur comme un virus ou des bactéries. Une intoxication peut également en être la cause. Le traitement est plus complexe, car une infection virale peut être fatale à l’animal.

Un diagnostic précis est donc important.

Comment éviter que votre cheval ne développe un trouble de la locomotion ?

La prévention est la mesure principale à adopter pour protéger le cheval d’un éventuel trouble de la locomotion. Pour ce faire, les visites systématiques chez le vétérinaire sont fortement conseillées.

Chez le jeune cheval, une complémentation en glucosamine et en sulfate de chondroïtine est souvent conseillée pour renforcer ses articulations qui sont fortement sollicitées durant la locomotion.

Les animaux - Les animaux de rente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code