Le gecko: découvrez le petit lézard

4.7/5 - (16 votes)

Même s’il est moins connu que d’autres animaux, le gecko est présent dans de nombreuses régions du globe, en Amérique latine, en France, en Australie, à Madagascar… Faisant partie des nouveaux animaux de compagnie ou NAC, ce petit reptile se distingue de par ses nombreuses spécificités. La plupart des espèces sont arboricoles mais certaines vivent également au sol. Découvrons ensemble les caractéristiques du gecko qui peuvent parfois soulever des questionnements.

Comment reconnaître le gecko ?

Comment reconnaître le gecko ?

Le gecko est un animal encore peu commun. En France, on peut le trouver au niveau de nombreuses habitations. Ce petit lézard porte le nom scientifique de Tarentola mauritanica, de l’ordre des Gekkota et dans la famille des Phyllodactylidées. Dans le sud, on l’appelle aussi « tarente ».

Ce reptile dispose d’un corps allongé qui mesure autour d’une quinzaine de centimètres de longueur en partant de la tête à la queue. Comme tous les lézards, le gecko possède la capacité de se camoufler en fonction de son milieu. Il peut présenter plusieurs couleurs : sable ou beige et tacheté de brun. Sa couleur varie en fonction de la température et de la luminosité présentes sur les lieux.

Le gecko est un grand grimpeur. Il arrive même à escalader les surfaces les plus verticales grâce  à son système d’accroche qui lui est spécifique. Ce système se situe en dessous de chacune de ses 4 pattes. Il se manifeste par des lamelles adhésives, mobiles et recouvertes de poils.

Il est assez courant de confondre le gecko avec un Anole ou un autre petit lézard. Il existe des espèces colorées telles que celle dotée d’une tête jaune. Il y a aussi le gecko léopard, un petit reptile que vous pouvez conserver chez vous.

Ses grands yeux le différencient également des autres animaux de la même morphologie. Pour nettoyer ses yeux, le gecko se sert de sa langue. Ce reptile dispose  également de gros doigts sur lesquels vous pouvez retrouver les lamelles adhésives. Il a une tête plate et est dépourvu de crêtes ni d’épines.

Focus sur les pattes du gecko

Les pattes du gecko

Depuis la connaissance du gecko, une de ses caractéristiques a fasciné le monde scientifique. En effet, le gecko a la capacité de gravir les parois les plus verticales et même celles en verre. Afin de déceler le secret du gecko qui lui permet de réaliser un tel exploit, les scientifiques ont mis en œuvre de nombreuses recherches. Grâce à leurs pattes, le gecko peut s’accrocher partout, sur tous les types de support. Il peut même grimper dans l’eau ou sous vide . Il n’abîme pas ses pattes et ne salit pas la surface.

Comment le gecko se reproduit ?

A la fin du printemps, la reproduction du gecko est la plus propice quand la température se trouve au-dessus de 20°. Lorsque cette période arrive, la femelle pond ses œufs tout simplement au niveau du sol, en dessous d’un tas de feuilles. Les œufs pondus sont généralement au nombre de deux.

La femelle du gecko a la capacité de pondre plusieurs fois par été. Cela peut aller jusqu’à 4 pondaisons durant un été. Puis, la période d’incubation n’est pas fixe. Elle varie en fonction des facteurs environnants tels que la température. Afin d’assurer une incubation plus rapide, une température élevée est nécessaire.

Les œufs éclosent au bout de 3 semaines à un mois. Les petits geckos mesurent près de 3 centimètres de longueur. Ils atteignent leur toute première mue au bout d’une semaine après l’éclosion des œufs. Arrivés à ce stade, les petits se nourrissent d’insectes. Durant l’hiver, ils restent à l’abri des frimas. Ils attendront le printemps suivant pour sortir. Ils deviennent des adultes et ont la capacité de se reproduire à leur tour.

En revanche, si le gecko est élevé, vous pouvez trouver les œufs de la femelle partout dans votre maison. La femelle peut déposer les œufs sous les chaussures, les murs, les assiettes ou au niveau des moindres recoins de la maison.

Le mode de vie du gecko

mode de vie du gecko

Le gecko nécessite de la chaleur pour vivre. C’est la raison pour laquelle les geckos sont rencontrés pour la plupart dans les régions les plus tempérées. Le reptile se fait connaître pour sa vivacité. Il se déplace très vite et rebondit partout.

En règle générale, le gecko est un reptile plutôt nocturne. Quand le crépuscule se présente, il sort de sa cachette et part chasser des insectes durant la nuit. Pour ce faire, il se place le long d’un mur d’une terrasse, s’il y en a. Il rejoint la partie éclairée pour attendre gentiment que les insectes viennent à lui.

L’animal se fait discret lorsqu’un humain est présent. Durant la journée, il se met à l’abri sous des pierres, des murets ou au sein des granges désaffectées. Comme il est arboricole, il aime grimper tout en haut d’un arbre et se fondre dans la couleur de l’écorce afin de se protéger des prédateurs. Le gecko mâle possède un caractère territorial. Il mène souvent des batailles pour défendre son territoire.

Qui sont les prédateurs de ce petit lézard ?

Le gecko est la proie de nombreux prédateurs tels que les serpents, les oiseaux et des mammifères. Pour se protéger, il escalade et se camoufle. Ce sont ses deux principaux moyens de protection contre les prédateurs.

Par ailleurs, ils disposent de petites dents qui peuvent également leur servir pour se défendre lorsque les prédateurs les attaquent. Grâce à ces dents, l’animal mord son attaquant. Le gecko met en place une autre technique en cas d’attaque. Il a la capacité de perdre sa queue. Cette technique est l’un des modes de défense les plus impressionnants. Le gecko s’en sert généralement pour faire diversion auprès du prédateur. La perte de leur queue permet également de réduire son poids lorsqu’il prend la fuite.

Qu’est-ce que le chant du gecko ?

chant du gecko

Un aspect particulier chez le gecko est son chant qui forme un bruit très particulier. Au beau milieu d’une nuit moite, le chant du gecko peut réveiller et empêcher de dormir. Il fait partie des rares reptiles qui peuvent générer de tels sons. Chaque son produit vise une fonction précise. Il existe par exemple, un son dédié à la reproduction afin d’attirer les femelles. Un autre son sert également à la délimitation de son territoire.

Découvrez aussi : Tout savoir sur le caméléon

Les animaux - Les animaux de rente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code