Élevage caprin : les races de chèvres vivant en France

(Mis à jour le: 3 mai 2019)

Aujourd’hui, on a recensé onze races de chèvres en France. Elles sont d’origine diverses et sont élevées dans le but de produire du lait, de la viande, du cuir et des poils. Comme ce sont des animaux qui s’adaptent à tous types de milieux de vie (climats et géographies), beaucoup d’éleveurs les préfèrent par rapport aux autres bovins.

En quoi consiste l’élevage caprin ?

L’élevage de chèvres est généralement extensible, il peut se faire sur les territoires où les autres animaux domestiques ne peuvent s’épanouir normalement. De cet élevage on peut attendre de la viande, du cuir, des poils et lait ainsi que ses dérivés. Les chèvres ont beaucoup de succès principalement à cause du fait qu’ils peuvent survivre et être productives dans n’importe quelle situation climatique et géographique, même dans les milieux hostiles et pauvres. Cela n’affecte pas le moindre du monde sa production.

Quelle est l’origine des races de chèvres françaises?

les races de chèvres

Au départ, l’élevage caprin s’est implanté dans le bassin méditerranéen et s’est amplifié après la Seconde Guerre Mondiale. Après cette guerre en effet, les races se sont précisées en deux catégories distinctes. La première fut élevée dans Centre-Ouest et le Sud-Ouest de la France tandis que la seconde est similaire aux races d’Outremer vivant en Guadeloupe et à la Réunion.

Celles-ci sont généralement exploitées pour leur lait afin d’en faire des fromages, pour leur peau qui sera convertie en cuir, pour leurs poils qui seront certainement transformés en tissus doux, ainsi que leur viande destinée à la consommation traditionnelle.

Certaines races spécifiques sont destinées à la reproduction afin de les préserver et de les accroître.

Découvrez aussi : 

Quelle est l’histoire des races de chèvre de France ?

Le territoire français est rempli de chèvres, cependant, les races locales sont dominés par les races suisses laitières, l’Alpine et la Saanen. En France, on a relevé exactement onze races caprines dont huit en métropole.

D’après l’histoire de France, la chèvre a toujours été considérée comme un animal de pauvres. Sa capacité à s’adapter à toutes les situations tout en produisant quand même normalement du lait et de la viande l’a rendu populaire dans les basses-cours du XIXe siècle.

Cependant, vers les années 80, ces races ont été menacées d’extinction. Ce sont des associations d’éleveurs et des conservatoires régionaux avec l’aide des organismes qui ont tout fait pour les protéger. Les premières à intégrer le programme de conservation furent la Rove et la Poitevine.

Quelles sont les principales races de chèvres françaises aujourd’hui ?

Voici donc une présentation des onze principales races de chèvres qui sont élevées en France.

L’ALPINE

Voici son descriptif physique :

Type de race : laitière

Origine : Suisse

Robe : poil ras à couleur chamoisé. Rares sont celles qui portent des souches noires ou polychromes.

Taille : moyen entre 50 et 70 kg pour la chèvre et entre 80 à 100 kg pour le bouc.

Caractère : vif, énergique

Milieu de vie : extérieur, pâturage en garrigue

Production : 790L en 268 jours

C’est une race laitière d’origine suisse et qui se trouve être la plus connue en France avec plus de quatre cent mille têtes. Même si elle est présente dans tout le pays, son milieu d’origine est le massif alpin.

La SAANEN

Voici son descriptif physique :

Type de race : laitière

Origine : vallée de Saane en Suisse

Taille : chèvre : 50 à 90 kg et bouc : 80 à 120 kg

Robe : entièrement blanche

Caractère : tempérament calme

Caractéristique : trapue avec un corps solide mais pas adeptes des efforts physiques

Milieu de vie : plaine et montagne

Production : lait, 800 L en 270 jours

La Saanen française est très populaire est s’adapte à l’élevage intensif, aux différents régimes alimentaires et à tout type de plaine ou de montagne.

La POITEVINE 

chevres

Voici son descriptif physique :

Type de race : laitière

Origine : Poitou-Charentes

Taille : chèvre : 40 à 70 kg – bouc : 55 à 75 kg

Robe : brune plus ou moins foncée presque noire dite « en cape de Maure »

Caractère : rustique et de tempérament calme

Caractéristique : gabarit moyen à grand, l’intérieur des membres, le dessous du ventre et de la queue sont très clairs. Elle a une raie blanche de chaque côté du chanfrein encadrant une tête fine triangulaire.

Milieu de vie :

Production : lait, fromage, 492 L en 242 jours

La Poitevine fait partie d’un programme de conservation. C’est une excellente débroussailleuse.

La PYRENEENNE

Voici son descriptif physique :

Type de race : montagnarde et laitière

Origine : la chaîne des Pyrénées

Robe : poils longs souvent noirs

Caractère : rustique

Milieu de vie : type montagnard

Production : faible en lait, 315 L en 228 jours

Utilisée pour son lait frais par les bergers, la Pyrénéenne s’élève dans des élevages de type pastoraux et s’adapte aux parcours accidentés et climat montagnard. C’est une race en voie de disparition.

La ROVE

Voici son descriptif physique :

Type de race : Chèvre rustique et mixte

Origine : les collines de l’arrière-pays méditerranéen

Taille : chèvre 45 à 55 kg – bouc de 70 à 90 kg

Caractéristique : gabarit petit à moyen, bréviligne, avec des membres épais, solides, des pieds volumineux

Milieu de vie : adaptée au climat méditerranéen sec et aride, aux parcours pauvres

Production : lait et viande 50 %

C’est une chèvre que l’on considère mixte à cause de sa production laitière et bouchère. Ses qualités sont sa prolificité et ses aptitudes fromagères. Les bergers l’utilise généralement pour guider leurs troupeaux ovins, allaiter les agneaux orphelins.

La CORSE

Voici son descriptif physique :

Type de race : laitière

Origine : Corse

Taille : chèvre : 30 à 40 kg – bouc : 45 à 60 kg

Robe : noire, rousse, fauve ou bariolé de blanc

Caractéristique : petit gabarit, robuste et ses sabots puissants

Milieu de vie : la totalité de la Corse

Production : fromage et lait, 181 L en 205 jours

Elle s’adapte à tout type de climat et s’élève de façon extensive pour la production de fromage. Elle met bas en automne normalement.

La chèvre DES FOSSES

chèvres en France

Voici son descriptif physique :

Type de race : traditionnelle laitière

Origine : Normandie, Bretagne, Pays de la Loire

Taille : chèvre : 30 à 40 kg – bouc : 50 à 60 kg

Robe : pelage plus ou moins long sur tout le corps avec une toison épaisse en hiver. Toutes couleurs disponibles.

Caractère : docile et rustique

Caractéristique : De petit gabarit et d’ossature légère, petites oreilles fines portées en V

Milieu de vie : campagne, s’adapte au climat doux et humide

Production : cabris de consommation

C’est un chèvre populaire venant de l’Ouest nommée « Chèvre des talus » ou plus souvent « Chèvres des Fossés ». Elle était considérée comme « la vache du pauvre » à une époque en fournissant du lait, de la viande, du cuir et pouvait même travailler quelque fois. Elle s’élève au piquet. On la préfère à cause de sa prolificité et sa docilité.

L’ANGORA

Voici son descriptif physique :

Origine : Tibet vers 2000 ans av J.C, avant de venir en Turquie au XIe siècle

Taille : chèvre : 30 à 40 kg – bouc : 40 à 60 kg

Robe : en 180 jours, elle peut faire 14 cm, et 2.6 kg avec une finesse de 30 microns

Caractère : placide et facile à élever

Caractéristique : petit gabarit

Milieu de vie : ferme

Production : laine, fibre mohair, 5 kg de mohair annuelle

L’Angora est une chèvre qui ne donne qu’un chevreau par an. Elle s’est installée dans la province d’Ankara, l’ancienne Angora, vers le XIe siècle avant d’être importé en Europe à partir du XVIe siècle, mais n’arrive en France que vers les années 80.

Sa production principale est la fibre mohair qui est une fibre naturelle de très haute qualité que l’on utilise pour en faire des vêtements de luxe, lainages divers, draperies, velours…

L’ANGLO-NUBIENNE

Voici son descriptif physique :

Type de race : croisement d’une race anglaise avec une race indienne et africaine

Origine : anglaise

Taille : fort gabarit, jusqu’à 110 kg pour une chèvre et 140 kg pour un bouc

Robe : très nombreux coloris de la couleur unie jusqu’à de complexes et subtils mélanges

Caractère : familière, sociable et calme

Caractéristique :, élégant, port altier, nez romain et de très longues oreilles tombantes

Milieu de vie : tout type de climats, surtout chauds et tropicaux.

Production : lait, fromage

La chèvre Anglo-Nubienne est le résultat d’un croisement très ancien. Elle ne s’adapte pas facilement aux grands troupeaux de laitiers à cause de son tempérament. On la croise souvent avec des Alpines ou des Saanens pour une meilleure production. C’est une chèvre précoce avec un taux de prolifération de  250 %. La richesse en protéine de son lait lui permet de faire d’excellent fromage.

La COL NOIR DU VALAIS

Voici son descriptif physique :

Type de race : montagnarde typique

Origine : Valais dans le sud de la Suisse

Taille : moyenne, chèvre : 45 kg – bouc : 65 kg

Robe : long pelage, haut du corps de couleur noir en contraste avec le bas en blanc.

Caractère : tempérament marqué

Milieu de vie : montagne

Production : viande de chevreaux

Caractéristique : des cornes robustes et des barbiches noires

C’est une race très ancienne que l’on nomme également « chèvre des glaciers ». on l’utilise comme allaitante pour la production de chevreaux.

La BOER 

Voici son descriptif physique :

Type de race : amélioratrice, croisement de chèvre indigène et européenne

Taille : peut dépasser les 110 kg

Robe : couleur variée, le plus courant aujourd’hui est la tête rouge et au corps blanc.

Milieu de vie : s’adapte à tous types de climat

Production : viande améliorée

Origine : Afrique du Sud

Caractéristique : imposante au profil busqué, longues oreilles tombantes.

Cette race a été créée dans le but d’améliorer leurs qualités bouchères.

Découvrez les autres races de France:

Une réflexion au sujet de « Élevage caprin : les races de chèvres vivant en France »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *