Arthropode : qu’est-ce qu’un arthropode ?

(Mis à jour le: 1 novembre 2019)
Arthropode : qu’est-ce qu’un arthropode ?
3 (60%) 1 vote[s]

Quand on voit une petite bête, on a tendance à la qualifier d’insectes. Ceci n’est pas totalement faux, mais il faut quand même savoir que la plupart d’entre eux n’en est pas. Le terme le plus juste serait « arthropode », mais bien sûr, c’est un terme peu courant dont on ne connaît même pas la signification. Alors qu’est-ce qu’un arthropode ?

Arthropode : une classification très vaste

Non, il ne s’agit pas d’une espèce de petites bêtes, mais plutôt un groupe d’animaux. Selon les scientifiques, il s’agirait de la plus grande classe animale étant donné qu’il regroupe plusieurs familles. En effet, il engobe les insectes, les crustacés, les araignées, quelques animaux invertébrés, les mille-pattes, …

Découvrez aussi – Les animaux de rente

Arthropode, araignée

Les caractéristiques communes des arthropodes

 

Si on a classé toutes ces espèces dans la classe des arthropodes c’est bien parce qu’elles ont des caractéristiques en commun. Il s’agit de :

  • leur corps : tous les arthropodes sont pourvus d’un squelette externe ou exosquelette que chaque animal produit lui-même grâce à de la chitine. La chitine est une matière assez rigide qui va recouvrir la peau de la bête et se durcir en guise de protection ;
  • leur forme : les arthropodes sont pourvus d’appendices articulés et sont articulés. D’ailleurs, on les appelle aussi « articulés ». C’est la chitine qui permet leurs articulations. Ils sont généralement annelés ou métamérisés comme les vers ;
  • leurs pattes : ils sont pourvus de trois paires de pattes articulées, voire plus ;
  • leurs caractéristiques physiques : les arthropodes peuvent être segmentés ou pourvus d’un thorax principal qui porte la tête, l’abdomen et les pattes. Cela signifie qu’ils ne se ressemblent pas tous comme on peut d’ailleurs le voir entre le scorpion et le mille-pattes. Ce sont tous deux des arthropodes ayant des points communs, mais physiquement différents.
  • leur système nerveux : ils ont tous un système nerveux ganglionnaire ;
  • leur développement : tous les arthropodes muent au cours de leur développement. La mue peut toutefois avoir des objectifs différents d’une espèce à l’autre. Chez certains, on parle de mue de croissance puisqu’ils vont se débarrasser de leur squelette externe actuel par un autre plus grand en taille tandis que chez d’autres, la mue permet de changer de forme ou de se doter de nouveaux organes. Dans ce cas-ci, on parle de mue de métamorphose.

Découvrez aussi – Les zoonoses : des maladies transmissibles de l’animal à l’homme

Arthropode, les mille-pattes

 

Les principaux types d’arthropodes

En général, les arthropodes passent de l’état d’œuf à l’état larvaire. Tous gardent alors des similitudes avec les vers, mais avec quelques changements. Les larves ont donc commencé à afficher des segments pour allonger leur corps tandis que des pattes se sont formées pour leur déplacement. Chez certains vers, on parle plus de tentacules que de pattes. Et bien sûr, on a l’épiderme qui s’est transformée en un squelette rigide externe. Ainsi défini, on croirait voir un mille-pattes ce qui n’est pas faux, mais à partir du mille-pattes, d’autres changements se sont encore opérés chez d’autres espèces. D’autres se sont vus doter d’antennes, de mâchoires, de queue, de pince, de pattes spécialisées … C’est d’ailleurs sur la variable pattes que certaines familles se sont formées.

  • les insectes : ces derniers sont connus pour avoir trois paires de pattes. Une autre explosion radioactive a ensuite donné naissance aux ptérygotes qui sont dotés d’ailes. A cause des explosions radioactives, les insectes occupent plus de 80% des arthropodes ;
  • les chélicérates : ils sont dotés de quatre paires de pattes. Les arachnides font partie de cette classification ainsi que les tiques. Dans le lot, les scientifiques disent répertorier plus de 80 000 espèces d’arachnides. Parmi ces dernières, les 50 000 sont des araignées tandis que les 1500 sont des scorpions ;
  • les crustacés : ils sont pourvus de cinq à sept paires de pattes. Aujourd’hui, on recense plus de 55 000 espèces de crustacés. Les plus connues sont les crevettes, les homards, les crabes et les langoustes. Ces quatre espèces sont qualifiées de « décapodes » puisqu’ils ont dotés de dix pattes ;
  • les trilobites : c’est un groupe aujourd’hui éteint, mais qui reste toujours très connu. Leur nom signifie qu’ils ont une vingtaine de pattes. Aujourd’hui, la grande majorité des fossiles découverts sont des trilobites. D’après les recherches faites, on compte entre neuf à quinze mille espèces. La plupart était des animaux marins.

Lire aussi – Les Nouveaux Animaux de Compagnies (NAC) autorisés en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *