Tapis chauffants pour terrarium : faut-il vraiment en installer ?

Ça y est, vous vous êtes décidé pour un reptile en guise d’animal de compagnie et vous cherchez maintenant le meilleur moyen pour l’élever dans de bonnes conditions ? Il vous faut un terrarium doté d’un tapis chauffant. En quoi cet accessoire peut-il être utile et faut-il vraiment en installer un ?

A-t-on besoin d’un tapis chauffant pour son terrarium ?

Que vous ayez choisi un iguane, une tortue, un serpent ou une autre espèce de reptile, son terrarium doit être chauffé en permanence pour qu’il puisse s’y épanouir. Il faut savoir que ce sont des espèces ectothermes. Cela signifie que leur corps ne produit que très peu, voire pas du tout, de chaleur or ils ont en besoin pour vivre. Voilà pourquoi ils vivent dans des environnements chauds.

Si vous souhaitez en élever chez vous, vous devez recréer cet habitat naturel dans leur terrarium et justement, cette page propose des tapis chauffants adaptés aux reptiles.

Quel est le principe des tapis chauffants dans les terrariums ?

Quel est le principe des tapis chauffants dans les terrariums ?

Comme leur nom l’indique, ils servent à diffuser de la chaleur dans le terrarium. Ils permettent de recréer artificiellement l’habitat naturel de l’espèce que vous avez choisie. Attention, il existe différents types de tapis chauffants et généralement, chaque modèle propose différents niveaux de température. Veillez toujours à diffuser la température adaptée à l’espèce choisie. Si besoin est, renseignez-vous auprès des éleveurs de sorte à offrir un cadre de vie sain à votre NAC.

Comment installer un tapis chauffant ?

Le tapis chauffant peut être installé de trois manières différentes :

  • A l’intérieur du terrarium pour en recouvrir le sol: dans ce cas-là, il faut le placer sous une certaine épaisseur de substrat pour que votre reptile ne se brûle pas
  • A l’extérieur, directement collé sous la base du terrarium: dans ce cas-ci aussi, le substrat doit être assez épais pour atténuer quelque peu la chaleur diffusée
  • A l’extérieur, collé sur une des parois du terrarium: le reptile dispose ainsi d’un coin chaud, le long du tapis et d’un coin plus frais, à l’opposé du tapis

Dans les trois cas, il faut veiller à toujours laisser une place non couverte par le tapis chauffant. Ainsi, si vous souhaitez l’installer à l’intérieur du terrarium, au niveau du sol, le tapis ne doit couvrir que la moitié, ou les deux tiers, de la surface au sol. Le but est de laisser une zone fraîche au sein de l’habitat pour que le reptile puisse réguler sa température. Il en va de même lorsque vous collez le tapis sous le terrarium.

Des trois modes de fixation proposés, il reste recommandé de choisir une pose externe. On craint effectivement que le tapis installé au sein du terrarium ne génère une fissure dans le verre, voire le brise surtout si le lieu de vie est mal aéré. N’oubliez pas que le tapis diffuse de la chaleur qui peut briser le verre.

Dans le même esprit, si vous décidez de le fixer sous le terrarium, tachez de laisser un espace libre entre le tapis et le meuble sur lequel le terrarium est posé. L’air doit pouvoir circuler librement pour éviter tout sur-chauffage de l’appareil.

Comment choisir le tapis chauffant pour son terrarium ?

Pour choisir le bon tapis chauffant, il faut avant tout se référer à l’espèce élevée. Certains reptiles supportent une température plus élevée alors que d’autres ont juste besoin d’un petit 30°C.

Les tapis chauffants doivent généralement être branchés sur un thermostat. Cela vous permet de réguler la température diffusée en fonction des saisons et des heures. Il faut par exemple savoir que durant la nuit, lorsque toutes les lampes de la maison sont éteintes, il faudra augmenter un peu la température du terrarium.

Néanmoins, le thermostat reste facultatif. Pour cause, le risque de surchauffe reste faible dans le cas du chauffage par tapis chauffant. Ce dernier ne chauffe que modérément l’environnement du terrarium dans sa globalité. Il diffuse plus une chaleur de contact ou une chaleur radiante semblable à celle de la cheminée.

Et dans le cas où vous craigniez quand même une surchauffe, sachez que certains modèles sont équipés d’un système de sécurité plus performant. Il peut s’agir :

  • Soit d’un coupe-circuit automatique: le tapis cesse de fonctionner automatiquement dès que la température dépasse les 50°C. Pour le remettre en marche, vous devrez le débrancher puis le rebrancher.
  • Soit d’un réducteur de température avec molette: la molette permet d’augmenter ou de réduire la température diffusée facilement.

Certains tapis sont pourvus des deux systèmes.

Un dernier critère de choix est le matériau de conception du tapis. Certains modèles sont conçus dans des matériaux plus adaptés à un biotope humide tandis que d’autres sont destinés à un environnement plus sec.

Les animaux - Les animaux de rente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code