Quelle nourriture convient à mon chien ?

Le bien-être de notre chien est tout aussi important que le nôtre. Puisque l’alimentation influe forcément là-dessus, il est logique qu’on veuille lui donner de la nourriture équilibrée et qui répond à ses besoins. Quelle nourriture lui convient-il réellement ?

Alimentation industrielle ou régime BARF ?

Ce sont actuellement les deux tendances qui s’opposent lorsqu’on parle de l’alimentation de nos canins. Depuis quelques années, les propriétaires ne veulent plus de nourriture industrialisée ou transformée pour leur chien. Pourquoi ? Parce que leur composition reste floue or pour que le chien reste en bonne santé, il faut connaître ses besoins et les lui apporter.

Les propriétaires ont alors préféré se tourner vers le régime BARF (Biologically Appropriate Raw Food) ou tout simplement, nourriture biologique appropriée. Ce mode d’alimentation est pauvre en glucides (pas de céréales) et riche en protéines (plus de viande). C’est celui qui se rapproche le plus de leurs besoins.

N’oublions pas que le chien est et restera un animal carnivore. Depuis la nuit des temps, il a un besoin important en viande à laquelle on ajoute quelques fruits et légumes. On a beau le domestiquer et changer son mode de vie, ses besoins alimentaires ne doivent pas être modifiés du tout au tout.

On se dit alors que le régime BARF est le meilleur, mais a-t-on vraiment le temps de préparer chaque repas en sachant que des quantités et un mode de préparation spécifique sont requis ? C’est là qu’on commence à regretter un peu les croquettes qui sont tout de même plus pratiques. Qu’on se rassure toutefois, il existe désormais une excellente alternative : les croquettes sans céréales.

Les croquettes sans céréales c’est quoi ?

Qu'appelle-t-on croquettes sans céréales ?

Ce sont des croquettes pour chien qui ne contiennent aucune trace de céréales. Autrement dit, elles sont dépourvues de blé, de maïs, d’orge et même de riz. Grâce à cela, l’indice glycémique de ces aliments est grandement réduit ce qui va automatiquement réduire le risque de diabète chez nos toutous. Notez que c’est justement à cause du taux de sucre élevé dans les croquettes classiques que l’engouement pour le régime BARF est né. Et on peut dire que les croquettes sans céréales sont respectueuses de ce taux de sucre réduit. Et ce n’est pas fini !

Les croquettes sans céréales ont aussi été conçues avec un taux de protéine animale plus important. Le but est de les ramener à leur instinct de carnivore en leur proposant une nourriture plus riche en viande. Chez certaines marques, il est même possible de connaître l’origine des viandes incorporées dans les croquettes. Les propriétaires peuvent ainsi choisir entre de la truite pêchée dans la rivière d’Avon, du poulet provenant de chez Ross & Cobb, du canard de Gressingham, du hareng sauvage, du cerf rouge et daim libre du Yorkshire …

À la viande, sont ensuite ajoutés d’autres ingrédients pour une alimentation plus complète. On y trouve notamment des fruits et légumes minutieusement sélectionnés. Et comme les croquettes doivent pouvoir se conserver, contrairement aux plats maison, on ajoute du romarin à la recette en guise d’agent de conservation naturel. Pour maintenir le côté biologique des croquettes sans céréales, tout additif chimique est exclu. C’est également dans cette optique qu’on utilise des baies d’Açai issues de la culture biologique dans ces aliments. Ces baies sont réputées pour leurs vertus antioxydantes et curatives, propriétés également importantes pour l’organisme de nos chiens.

Enfin, puisque les propriétaires ont aussi opté pour le régime BARF grâce au côté majoritairement cru des aliments, sachez que les croquettes sans céréales respectent aussi cela. Comment ? Parce que pour les préparer, on procède à une cuisson lente, mais à basse température (environ -90°C). Cela permet de conserver les valeurs nutritives des ingrédients et de faciliter la digestion de cette nourriture.

Les croquettes sans céréales conviennent-elles à tous les chiens ?

Pas forcément. Il y a des chiens habitués à l’alimentation industrielle depuis leur jeune âge et qui n’en font aucune intolérance. Dans ces cas-là, les vétérinaires préconisent le maintien de cette alimentation du moment où l’animal n’en souffre pas.

Par contre, si votre chien, nourri aux croquettes industrielles, affiche des signes comme des flatulences, des selles molles et odorantes, des démangeaisons, des poils peu abondants et ternes … mieux vaut changer son alimentation. Attention, il faut faire la transition en douceur. Commencez à lui donner petit à petit des croquettes sans céréales. Pendant environ six semaines, observez si son état s’améliore. Si tel est le cas, adoptez définitivement ces nouveaux types de croquettes.

Pour que le nouveau mode d’alimentation lui soit vraiment bénéfique, pensez à bien lire les étiquettes des croquettes choisies. Vérifiez qu’il existe bien une grande proportion de protéines animales et assurez-vous que le taux de glucides soit inférieur à 35%.

Peut-on lui donner des os, de la pâtée et des restes de nourriture ?

Quels aliments ne pas donner au chien ?

À part les croquettes sans céréales, que peut-on lui donner d’autre ?

  • Les os :

Certes, en tant que carnivore, le chien peut bien manger des os, mais pas n’importe lesquels. Il faut rester très prudent, car les petits os risquent de laisser des esquilles très dangereuses dans son système digestif. On évitera donc les os de volailles, de lapin, de porc et de mouton. Tout os qu’il peut avaler lui est néfaste. A la place, on lui donne de gros os qu’il peut mâcher et qui ne risquent pas de produire des esquilles. Le fait de les mâcher sans les avaler lui permet de chasser le tartre.

  • La pâtée pour chien :

Mieux vaut éviter de leur en donner, car ces pâtées conservées dans des boîtes sont souvent riches en sel et autres exhausteurs de goût. De plus, ce sont toujours des aliments stérilisés qui peuvent générer des indigestions, des allergies, des eczémas, des fermentations … chez les chiens.

  • Les restes de nourriture :

Autant que possible, il faut éviter de donner vos restes à vos chiens puisque vos repas peuvent contenir des ingrédients qui ne leur conviennent pas tels que charcuterie, féculents, produits laitiers, beaucoup de sucre …

Les animaux - Les animaux de rente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code