Lacaune laitière : Tout savoir sur la race ovine lacaune laitière

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 14 août 2018)

 

La lacaune laitière désigne une race ovine méconnue et pourtant, c’est à elle que nous devons le fromage roquefort. Ces brebis produisent un lait riche idéal pour la confection de fromage de caractère. Elles sont originaires du Tarn et ont été exportées pour améliorer la production de lait de races rustiques. Elles représentent aujourd’hui la race ovine la plus importante en France.

Caractéristiques

Les brebis lacaunes peuvent mesurer 70 cm au garrot contre 75 cm chez les béliers.

Leur poids moyen tourne autour de 75 kg chez les brebis et 95 kg chez les béliers.

Cette race a une tête au profil convexe et dépourvue de cornes.

Elle possède des membres fins.

Sa robe, de couleur blanche, est représentée par de la laine assez fine. D’ailleurs, sa tête, son cou, son ventre et ses pattes sont dégarnis. Ces parties, quant à elles, sont recouvertes d’une fine toison blanche.

 

La lacaune laitiere

Lire aussi :

Production laitière

Une fois son agneau sevré, la brebis peut produire entre 1 à 3 l de lait par jour soit environ 283 l par lactation. Cette période dure environ 160 jours. La quantité de lait extraite durant une lactation permet de fabriquer jusqu’à 50 kg de roquefort. Durant la production, deux traites par jour sont programmées.

En matière de qualité, le lait de la lacaune laitière contient jusqu’à 5, 3 % de protéines et 7, 2 % de matières grasses. Comme ces taux équivalent presque au double du lait de vache, permet au lait de brebis de donner des fromages de grande qualité.

A part le roquefort, on l’utilise aussi pour la fabrication de feta, de pérail, de brousse, …

Santé

Il faut savoir que certaines lignées de brebis laucanes sont destinées à la production de viande. Celles-ci sont plus résistantes à la maladie appelée tremblante du mouton, laquelle est causée par un prion.

Les brebis laitières sont, quant à elles, vulnérables aux mammites. Pour éviter cela, le lavage et la désinfection des mamelles et des mains du trayeur sont indispensables. Ces gestes d’hygiène doivent être réalisés avant et après la traite sans oublier le nettoyage et la désinfection de la machine à traire ainsi que du réservoir à lait et ce, au bout de chaque traite.

Pour la reproduction, les chaleurs surviennent en juillet et août par cycles successifs tous les 17 jours. Chez les éleveurs, il est courant de synchroniser les chaleurs afin de débuter, en même temps, la lactation.

Après la reproduction, la gestation dure cinq mois et les agneaux, qui naissent en bergerie en hiver, sont sevrés après un mois.

Elevage

L’élevage extensif n’est pas possible pour les lacaunes laitières à cause des contraintes d’exploitation du lait. Cette race reste tout de même rustique et ce, grâce au climat difficile de leur berceau d’origine.

 

4 réflexions au sujet de « Lacaune laitière : Tout savoir sur la race ovine lacaune laitière »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *