Charolaise : Tout savoir sur la race bovine charolaise

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 31 août 2018)

 

Première race bovine allaitante en France, la charolaise est aussi très appréciée pour sa viande. C’est un animal docile et rustique apprécié des éleveurs. On la retrouve dans toute la France, mais surtout en Vendée et dans le nord-est du Massif central.

Caractéristiques

La charolaise :

  • se démarque grâce à ses cornes courtes, blanches et empruntant la forme d’un croissant
  • est pourvue d’une robe blanche ou crème et sans aucune tache. Seul le mufle apporte un peu de couleur à cette vache puisqu’il est de couleur blanche rosée ou claire
  • est doté d’un corps massif et tout en muscles avec des membres, une encolure et une tête relativement courts. Le dos est assez large et la poitrine profonde. Sa culotte est rebondie
  • mesure 1,40 m au garrot chez les vaches contre 1,45 m chez les taureaux
  • pèse entre 710 à 900 kg pour les vaches contre 1 t à 1,4 t pour les taureaux

Production laitière

La charolaise est une race allaitante, mais son lait sert uniquement à nourrir le veau. C’est cela qui rend sa viande autant goûteuse. D’ailleurs, du côté bouchère, il faut savoir que :

  • sa viande est appréciée pour son persillé ce qui la rend très savoureuse
  • en termes de conformation, la charolaise a beaucoup de muscles et donc peu de gras ce qui donne un bon rendement
  • la vitesse de croissance est très rapide puisqu’il faut compter 1,25 kg de plus par jour chez les mâles, voire 2,5 kg

Et pour obtenir d’aussi bons résultats, la charolaise se nourrit de simples fourrages grossiers tels que du foin ou de l’herbe.

 

La charolaise

Lire aussi :

Reproduction

Les premières chaleurs ne surviennent qu’au bout de 15-18 mois chez les charolaises. Malgré cela, les génisses ne sont mises à la reproduction que vers l’âge de 2 ans. L’objectif est toutefois d’avoir un premier vêlage avant 3 ans.

La reproduction est à 90 % assurée par les taureaux par le biais de la monte naturelle. Il arrive toutefois que les éleveurs fassent appel à l’insémination artificielle.

La mise bas a, généralement lieu en hiver et dans 6 % des cas, la vache peut donner naissance à deux veaux. Puisque leur lait est exclusivement destiné à leurs veaux, les charolaises sont d’excellente vaches nourricières. Il faut les distinguer des vaches laitières qui n’allaitent pas leur petit, mais dont le lait est destiné à l’industrie.

En ce qui concerne les taureaux charolais, ils sont souvent utilisés pour des croisements avec d’autres races bovines telles que les holstein ou les aubrac. Cela permet aux éleveurs d’avoir une plus-value bouchère même chez les races à viande de basse qualité.

Santé

En tant que race rustique, la charolaise s’adapte facilement à différents types d’élevage et surtout à l’élevage extensif.

Cette race tombe rarement malade, mais le vétérinaire doit quand même les ausculter au moins une fois par an pour prévenir les maladies parasitaires et infectieuses.

Quand les vaches ont une grossesse gémellaire, le vétérinaire doit parfois réaliser une césarienne à cause du format des veaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *