Promenade du chien : ce qu’il faut savoir

4.7/5 - (3 votes)

Que vous viviez à la campagne ou en ville, les promenades avec son chien doivent devenir une habitude. D’ailleurs, au bout d’un certain temps, votre toutou se fera une joie de vous le rappeler au cas où vous rechignerez à le sortir à cause du mauvais temps. Ces moments permettent de renforcer les liens entre vous et de permettre à votre compagnon de faire de l’exercice. Attention toutefois, quelques règles doivent être respectées.

Pourquoi promener son chien est-il indispensable ?

Pourquoi promener son chien est-il indispensable ?

Même si vous vivez dans une maison avec un grand jardin, les promenades sont indispensables à votre chien et ce, pour diverses raisons.

  • Le chien peut pratiquer une activité physique :

C’est surtout le cas si vous vivez avec votre chien en appartement. En effet, les sorties sont les seuls moments où il peut dépenser son trop plein d’énergie et se dégourdir les pattes. Comme chez les humains, ces exercices physiques lui sont indispensables pour rester en bonne santé. Notez que chaque sortie devrait comprendre un trajet où vous le tiendrez en laisse et une partie sans laisse durant laquelle il pourra gambader librement dans un espace où cela est autorisé.

Lire aussi – Les raisons de l’obésité chez le chien

  • Le chien développe des liens sociaux :

Même si votre chien vous paraît timide ou antipathique, il reste, comme tous ses congénères, un animal sociable. Il faut donc l’habituer, dès son jeune âge, à avoir des contacts réguliers avec d’autres chiens, d’autres animaux et d’autres personnes à part ses maîtres. S’il reste cloîtré 24h/24 à la maison ou dans son jardin, il deviendra craintif et peu sociable. Voilà pourquoi il devra sortir de temps en temps.

  • Le chien développe son odorat et sa curiosité :

Le chien est un animal curieux de nature et son flair est l’un de ses redoutables armes. L’enfermer chez vous n’étouffera pas ces deux caractéristiques, mais elles seront peu développées. Pour éviter cela, il a besoin de sortir, de découvrir son environnement et de découvrir de nouvelles choses. Il utilisera volontiers son flair pour suivre la trace de ses congénères.

  • Le chien peut faire ses besoins à l’extérieur :

S’il dispose d’un vaste jardin, il aura sûrement établi un coin toilettes bien à lui. Par contre, s’il vit en appartement et que vous le disputez chaque fois qu’il fait ses besoins dans un coin, il va perdre ses marques. Si vous souhaitez qu’il reste propre, il faut l’habituer à aller faire ses besoins dehors. C’est justement à cela que servent les sorties quotidiennes. Cet apprentissage doit se faire dès son jeune âge pour qu’il apprenne à se retenir en attendant sa sortie.

Lire aussi – Comment prendre soin de votre chien ?

Quand faut-il sortir son chien ?

Il faut programmer des sorties avec son chien tous les jours. Si vous vivez en ville, les promenades dans les rues et parcs du quartier seront amplement suffisantes, mais de temps en temps, durant un week-end, emmenez-le à la campagne pour qu’il découvre d’autres horizons.

Après chaque sortie dans les hautes herbes ou dans la nature, n’oubliez pas de vérifier qu’il n’ait pas de tiques.

Combien de fois faut-il le sortir par jour ?

Lorsqu’on parle de promener son chien tous les jours, comprenez qu’il ne s’agit pas d’une seule sortie, mais de plusieurs.

Chez un chien adulte, trois ou quatre promenades par jour est conseillé c’est-à-dire le matin, à midi, durant l’après-midi et le soir. La règle c’est de ne pas le laisser enfermé pendant 8 h d’affilée. Si vous êtes absent toute la journée, tâchez de le sortir tôt le matin, puis sitôt que vous serez rentrée. S’il vous arrive de rentrer plus tôt, vous pouvez le sortir, une fois à votre arrivée à la maison, puis plus tard dans la soirée.

Chez les chiots, les sorties doivent être plus fréquentes encore, car ils ne peuvent pas encore se retenir de faire leurs besoins aussi longtemps. Pour eux, six à sept sorties par jour est nécessaire. Le matin, deux fois au cours de la matinée, à midi, deux fois durant l’après-midi et le soir. N’oubliez pas de le promener après chaque repas, car les chiots ont tendance à faire leurs besoins juste après avoir mangé. En grandissant, vous pouvez espacer les sorties jusqu’à trouver le bon rythme des 3-4.

Combien de temps dure une sortie ?

La durée de la promenade peut varier selon l’âge et la race du chien. Chez un adulte, prévoyez entre 30 mn à une heure par promenade. Chez les chiots, une durée plus courte de 15-20 mn suffit, car ils ont droit à plus de sorties par jour. N’oubliez toutefois pas d’allonger cette durée au fur et à mesure que le nombre de promenades diminue.

Dans le cas où votre chien est déjà bien âgé et qu’il ne court plus partout comme autrefois, les promenades restent indispensables. Elles pourront toutefois être plus courtes et moins fréquentes. Si besoin est, demandez conseil auprès de votre vétérinaire.

A quel moment de la journée faut-il sortir son chien ?

Chez les chiots, une courte sortie après le repas est conseillée pour qu’ils fassent leurs besoins dehors. Cependant, en grandissant, il faudra attendre une demi-heure après le repas pour la promenade. Cela laisse au chien le temps de digérer avant de faire une activité physique. Evitez également les sorties avant le repas, car cela peut entraîner quelques problèmes de digestion.

Dans le cas où vous avez un emploi du temps serré et que vous ne pouvez pas attendre 30 mn, vous pouvez le promener juste après avoir mangé pendant une quinzaine de minutes pour qu’il puisse faire ses besoins, puis planifier d’autres sorties plus longues une fois votre journée de travail terminée.

Comment promener son chien ?

Comment promener son chien ?

Cette question peut vous paraître bête, mais vous verrez qu’elle est importante. La raison est que chez certains maîtres, sorties riment avec liberté totale même en ville. Cela est pourtant interdit, car expose l’animal à divers dangers ainsi que les autres piétons. Voici les quelques règles à respecter :

  • Tenir son chien en laisse :

Le chien doit constamment être promené avec une laisse lorsque vous vous trouvez sur la voie publique. Ensuite, si vous souhaitez le libérer une fois arrivé au parc, informez-vous d’abord, car cela peut être interdit. Normalement, vous devriez trouver facilement des espaces verts où cela est autorisé.

  • Bien l’éduquer même lorsqu’il est sans laisse :

La laisse n’est effectivement pas obligatoire dans certains espaces. Toutefois, assurez-vous de bien l’éduquer avant de le lâcher. Il faut, par exemple, lui apprendre à « marcher au pied ». Le but est qu’il marche à une dizaine de centimètres à côté de vous, mais ni devant, ni derrière vous. Cela vous permet de le garder à l’œil et d’éviter les problèmes.

En effet, si vous le laissez courir partout ou faire ce qu’il veut alors qu’il est sans laisse, il peut surprendre un cycliste et se faire heurter ou faire tomber le cycliste. Il peut également pénétrer sur une propriété privée ou tomber sur l’un de ses congénères pas forcément très aimable. Il faut d’ailleurs souligner que le contact entre deux chiens doit toujours être précédé d’un consentement mutuel de leurs maîtres respectifs. En aucun cas, il faudrait laisser les chiens décider par eux-mêmes qui ils doivent renifler et ce, même s’ils sont tous sans laisse.

Il faut également lui apprendre à ne pas renifler les passants. Certes, il peut être inoffensif et agir ainsi par curiosité, mais cela peut gêner les autres. C’est donc un point qu’il faudrait lui apprendre pour qu’il soit bien éduqué.

Il faut savoir que promener son chien sans laisse n’est pas facile. Derrière cette liberté, il faut un gros travail d’apprentissage et de longue durée. Il est alors conseillé d’y aller doucement avant de le laisser libre totalement.

A lire – Comment et pourquoi éduquer son chien ?

  • Mettre la muselière :

Bien que cela puisse vous paraître barbare, la muselière est obligatoire pour chaque sortie à l’extérieur si le chien est de 1ère ou de 2ème catégorie. Cela signifie qu’il est considéré comme un chien dangereux. C’est une obligation légale et un non-respect de cette règle peut vous valoir une amende de 35 euros. Ainsi, même si votre pit-bull est très gentil et très sociable, la muselière reste obligatoire.

  • Ramasser les déjections :

Que ce soit dans un parc où il peut courir librement, sur la route, sur une pelouse, sur le trottoir … vous avez l’obligation de ramasser les déjections de votre chien. C’est également une disposition légale passible d’une amende de 35 euros en cas de non-respect. Par conséquent, avant de sortir, n’oubliez pas d’emporter des sacs plastiques pour le ramassage des déjections.

  • Ne pas le laisser se baigner ou boire dans les bassins publics :

Là encore, il s’agit d’une disposition légale qui peut vous valoir une amende de 35 euros. Pour éviter qu’il se rue vers le bassin le plus proche afin d’y attiser sa soif, emportez toujours une bouteille d’eau pour pouvoir lui en donner un peu, de temps en temps. Durant les promenades estivales et par temps de canicule, assurez-vous qu’il ne se brûle pas les coussinets en marchant sur un sol trop chaud. Un brumisateur serait également le bienvenu pour le rafraîchir un peu.

  • Le confier à un petsitter en cas d’absence :

Si vous devez vous absenter quelques jours et que personne ne peut s’occuper de votre chien, il est conseillé de le confier à un petsitter. C’est un professionnel qui a pour métier de garder votre chien à domicile et de s’en occuper comme s’il était le sien. Il se chargera alors de le nourrir et de le promener durant votre absence. Pour que la séparation ne soit pas trop brutale et pour éviter à votre chien d’avoir un sentiment d’abandon, habituez-le doucement au professionnel contacté.

Lire aussi – Passeport pour chien : tout ce qu’il faut savoir pour voyager avec son chien

Si vous ne comptez pas vous absenter, mais vous avez beaucoup de travail et ne pourrez pas le promener dans les jours qui suivent, vous pouvez faire appel à un service de « dogwalking ». Ces professionnels ne s’occupent que du volet promenade donc viennent récupérer votre chien et le ramènent ensuite. Vous pourrez aussi leur confier votre toutou en cas d’absence.

Dans tous les cas, chaque fois que vous sollicitez une aide externe pour s’occuper de votre chien, n’oubliez pas de leur communiquer les informations essentielles.

Les animaux - Les animaux de rente

3 réflexions au sujet de « Promenade du chien : ce qu’il faut savoir »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code