Passeport animaux : ce qu’il faut savoir

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 7 septembre 2018)

Quand on souhaite voyager avec des animaux de compagnie, des règles particulières doivent être respectées. Ces règles varient en fonction de la race animale et du pays de destination. Voici ce qu’il faut retenir …

Que contient un passeport pour animaux ?

Qu’il s’agisse d’un chien, d’un chat ou encore d’un furet, votre animal de compagnie doit avoir un passeport pour pouvoir voyager avec vous. C’est un document de circulation obligatoirement délivré par un vétérinaire reconnu par l’Etat. Ce dernier doit le fournir au propriétaire soit au moment de l’identification de l’animal soit au moment de la vaccination antirabique. Il convient de souligner que ce vaccin ne peut être réalisé qu’après avoir identifié l’animal.

  • L’identification de l’animal :

Le transpondeur ou puce électronique ou micro-puce est le seul moyen d’identification accepté par la majorité des pays si l’identification a été réalisée après le 3 juillet 2011. Ce petit dispositif doit être implanté sous la peau de l’animal et le code alphanumérique y correspondant doit être mentionné sur le passeport. Le dispositif doit, en outre, répondre aux exigences de la norme ISO 11784 ou à l’annexe A de la norme 11785. Si ce n’est pas le cas, le propriétaire de l’animal doit fournir des moyens pour pouvoir lire la puce.

Dans le cas où l’identification a été réalisée avant le 3 juillet 2011, le tatouage est encore accepté par bon nombre de pays à condition de fournir la preuve qu’il est antérieur à cette date.

Pour information, l’Irlande, le Royaume-Uni et la Suède ne reconnaît que le transpondeur en guise d’identification et ce qu’elle ait été faite avant ou après cette date.

  • La description de l’animal :

Cette partie donne des informations sur le nom de l’animal, sa race, sa taille, son poids, la couleur de sa robe, …

  • Les coordonnées du propriétaire de l’animal :

Ce dernier volet donne des informations sur le propriétaire de l’animal à savoir son nom, son adresse, …

  • Le carnet de vaccination de l’animal :

Cette page doit mentionner tous les vaccins que l’animal a subis avec la date et la signature du vétérinaire. Parmi les vaccins obligatoires, on cite seulement le vaccin antirabique, mais le propriétaire peut librement lui faire faire d’autres types de vaccins facultatifs.

Quand vous voyagez régulièrement avec votre animal de compagnie, il est conseillé de toujours mettre à jour les vaccins.

Quand votre animal domestique est un rongeur, un amphibien, des poissons ou un reptile, vous devez présenter, en plus, une attestation de bonne santé récente et délivrée par un vétérinaire.

Lire aussi – Assurance animaux : tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance animaux

Pour un voyage au sein de l’Union européenne

Passeport animaux

En règle générale, le passeport européen seul suffit lorsqu’on voyage avec un animal domestique au sein de l’Union européenne. Quelques pays dérogent toutefois à cette règle et exige d’autres documents légaux.

Le passeport européen est aussi reconnu en Islande, à Monaco, en Andorre, au Liechtenstein, en Suisse, en Norvège, à San Marin et au Vatican.

  • Si vous voyagez avec plusieurs animaux domestiques :

Dans le cas où vous voyagez avec un maximum de cinq animaux, chacun d’eux doit être soumis à un contrôle d’identité auprès de la douane du pays de destination.

Au-delà de cinq animaux, ce sont les services vétérinaires du poste d’inspection frontalier qui se chargent de leur contrôle d’identité. Toutefois, comme aucun aéroport ne dispose de cette unité, vos animaux risquent d’être mis en quarantaine jusqu’à ce que le contrôle soit terminé. Cela peut alors vous valoir d’autres démarches supplémentaires.

  • Règles spécifiques pour les chiens :

Si vous voyagez avec votre chien, quatre pays de l’UE à savoir Malte, la Finlande, le Royaume-Uni et l’Irlande, émettent d’autres exigences à part celles déjà mentionnées plus haut :

  • Le chien doit être âgé de plus de trois mois
  • Le chien doit être à jour dans son traitement contre les vers plats. Ce traitement doit être certifié par le vétérinaire qui y a procédé en en faisant la mention sur le passeport. Et très important : le traitement doit avoir été administré entre 120 heures à 24 heures avant que l’animal n’arrive dans l’un de ces pays

Enfin, il faut souligner que pour faire entrer un chien au Royaume-Uni et à Malte, ces deux pays doivent donner leur autorisation quant au moyen de transport qui va le transporter.

Lire également : Quelle race de chien choisir ?

  • En cas de transit dans des pays hors de l’UE :

Dans le cas où le voyage avec votre animal domestique implique des escales dans des pays hors de l’Union européenne, vous devrez alors vous plier aux exigences de ces pays de transit.

  • En cas de voyage entre la France et un département Outre-mer ou vice-versa :

Dans le cas où vous quittez la Métropole pour un vol direct vers un département Outre-mer ou faites le chemin inverse, le passeport européen pour animal n’est pas nécessaire. Si le voyage prévoit une seule escale dans un pays de l’UE, le document devient obligatoire.

Pour un voyage en dehors de l’Union européenne

voyage chat

Dans le cas où votre voyage en compagnie de votre animal vous mènera hors de la frontière de l’UE, il faudra se plier aux règles en vigueur dans le pays de destination. Puisque ces règles ne sont pas forcément les mêmes d’un pays à un autre, il vous est conseillé de :

  • vous informer auprès de l’ambassade de France du pays de destination
  • transmettre les informations reçues au vétérinaire traitant de l’animal. Ce dernier va les utiliser pour établir les documents nécessaires. Il est important que ce professionnel soit titulaire d’un mandat sanitaire
  • faire valider ces documents auprès de la Direction départementale chargée de la protection des populations

S’il vous a été impossible d’obtenir des informations auprès de l’ambassade, vous n’aurez pas à annuler votre voyage. Par contre, vous devez veiller à :

  • ce que votre animal soit identifié, de préférence par une puce électronique, le tatouage n’étant plus valable dans certains pays
  • avoir un certificat de vaccination antirabique en cours de validité pour votre animal
  • avoir le certificat international de bonne santé de votre animal. Ce document doit avoir été délivré dans la semaine qui précède votre départ
  • ce que le carnet de vaccination de votre animal soit à jour

Pour un voyage vers l’Union européenne

Dans le cas où vous souhaitez rentrer en Europe après un séjour dans un pays non membre de l’UE et qui ne figure pas sur la liste établie par l’UE, vous devez faire vacciner votre animal contre la rage, puis attendre un délai de 30 jours pour lui faire faire un test sanguin. Ce n’est que lorsque le test est négatif que vous pourrez rentrer au sein de la Communauté européenne.

Dans le cas où vous partez d’un pays non-membre de l’UE pour un séjour en France ou dans un autre pays européen, les exigences sanitaires sont différentes.

  • Pour séjourner en France : l’animal doit avoir été vacciné contre la rage et doit avoir un certificat individuel en cours de validité
  • Pour séjourner dans un autre pays européen : l’examen sanguin est requis 30 jours après le vaccin antirabique

Quand l’examen sanguin est obligatoire, le test doit être réalisé dans un laboratoire agréé.

3 réflexions au sujet de « Passeport animaux : ce qu’il faut savoir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *