Suffolk : Découvrez la race ovine Suffolk

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 14 août 2018)

La race suffolk est issue du croisement de bélier southdown et de brebis norfolk. Elle a débarqué en France vers la fin du 19ème siècle puis un premier troupeau a été formé en 1925. Leur livre généalogique est créé en 1967.

Ses caractéristiques

Le suffolk est une race ovine lourde puisque les béliers peuvent peser entre 12à à 15à kg tandis que les brebis pèsent entre 70 à 90 kg.

L’animal est doté de :

  • une tête sans cornes et sans laine, mais est toutefois recouverte de poil noir brillant. On peut parfois y trouver quelques poils bruns ou blancs. Chez les jeunes, on remarque un toupet de laine au niveau du front. Le Suffolk a, par ailleurs, de longues oreilles fines et situées légèrement plus bas
  • un chanfrein pouvant être bien droit ou légèrement busqué
  • un long tronc avec un cou moyen totalement dépourvu de pli et de fanon
  • une poitrine large avec des côtes arrondies
  • un garrot large avec un dos droit et un prolongement pour donner la queue
  • une toison blanche serrée. Celle-ci couvre son corps jusqu’à la nuque et jusqu’au genou ou au jarret. La peau non recouverte est claire et sans taches
  • membres bien écartés pour que les muscles se développent bien. A partir du genou, ils sont recouverts d’un poil noir brillant. Les gigots sont, ici, bien développés

suffolk

Lire aussi :

Ses qualités productives

Le suffolk est élevé pour sa capacité bouchère. Les agneaux sont les plus appréciés puisqu’ils sont bien lourds sans pourtant d’excès de gras. Ces derniers affichent la vitesse de croissance la plus intéressante parmi les races ovines bouchères. En effet, en seulement 70 jours, ils peuvent atteindre 31 kg. Chez les mâles, le gain moyen tourne autour de 390 g entre 30 et 70 jours. Sur la grille Europ, ils sont classés U c’est-à-dire que leur carcasse atteint les 18 à 2à kg en 90 à 120 jours d’âge.

Leur toison a également une valeur pour les éleveurs. Elle est certes peu abondante, mais très recherchée par moment.

Son mode d’élevage

Le suffolk est une race rustique d’herbage que l’on élève, généralement, en plein air. Il s’adapte facilement à tous les types de climat et valorise les aliments grossiers.

Il peut également être élevé en bergerie surtout que c’est l’endroit idéal pour optimiser la croissance des agneaux.

En termes de reproduction, les brebis ont un bon taux de prolificité qui atteint 168 % soit 1,68 agneau en moyenne par portée. Le lait qu’elles produisent peuvent nourrir plusieurs petits à la fois. La monte se fait de manière naturelle et survient vers la fin du mois de juin. Les agnelages, qui sont assez précoces chez cette race, se tiennent entre le mois de décembre au mois de février.

Certains éleveurs privilégient les races pures afin d’augmenter les aptitudes bouchères de la bête tout en maintenant ses qualités maternelles.

Les béliers sont souvent croisés afin d’améliorer la conformation d’agneaux.

Le suffolk est élevé dans toute la France, mais surtout dans le centre et au nord. On le retrouve également à travers le monde.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *