Mouton Ile-de-France : race ovine Mouton Ile-de-France

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 14 août 2018)

Né vers la fin du 19ème siècle, le mouton appelé Ile-de-France est une race créée à la Bergerie nationale de Rambouillet. Il est issu de croisements entre les races dishley et mérinos. Depuis les années 70, le cheptel est amélioré en permanence à travers une sélection rigoureuse. La France en abrite aujourd’hui près de 240 000 brebis que l’on localise surtout dans le centre et dans le nord du pays. De nombreux pays en élèvent aussi.

Ses caractéristiques

Le mouton Ile-de-France est dépourvu de cornes.

Sa fine toison, de couleur crème, recouvre sa tête, la partie postérieure de sa face ainsi que ses membres allant jusqu’aux genoux.

Il s’agit d’une race grand format et lourde dont les brebis peuvent peser entre 70 à 90 kg contre 110 à 150 kg chez les mâles.

Le mouton

Lire aussi :

Ses intérêts en termes de production

Ce mouton est élevé pour la production de viande. Même leurs agneaux ont des qualités bouchères très appréciées. Ces derniers sont massifs et ont une croissance rapide. Ils peuvent gagner 350 g par jour entre 30 à 70 jours. Il faut néanmoins attendre qu’ils pèsent 18 à 20 kg, c’est-à-dire autour des 3-4 mois pour être abattus. Leur carcasse offre de nombreux morceaux de choix et est peu grasse.

Il arrive que l’Ile-de-France soit croisé avec des races rustiques afin d’améliorer la viande ovine.

A part ses qualité bouchères, la laine d’excellente qualité et que le mouton a hérité des mérinos, offre un bonus économique à leurs éleveurs. Une brebis peut produire entre 3 à 4 kg de laine par an, contre 4 à 6 kg chez les mâles.

Son élevage

Le mouton Ile-de-France s’adapte facilement au mode d’élevage choisi : semi-plein air, en bergerie pour un élevage intensif ou en plein air intégral.

Contrairement aux autres races bouchères, la période des chaleurs survient durant les jours croissants. L’agnelage peut ainsi avoir lieu en automne lorsque tous les travaux dans les champs sont terminés. Il est possible d’étaler les naissances tout au long de l’année et pour cela, il suffit de désaisonner la race.

Les brebis sont de bonnes mères et produisent abondamment du lait pour nourrir leurs agneaux.

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Mouton Ile-de-France : race ovine Mouton Ile-de-France »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *