Le furet : tout savoir sur ce petit carnivore

3.5/5 - (2 votes)

Ceux qui recherchent un véritable compagnon de vie adoptent un chien. Ceux qui veulent avoir un animal à câliner optent pour le chat ou le lapin. Ceux qui veulent avoir un animal chez eux, mais n’ont pas assez de temps pour s’en occuper se tournent vers le poisson rouge. Ceux qui veulent de l’aventure et de la nouveauté prennent un furet. Oui, il est aujourd’hui possible d’en adopter un, mais avant de vous ruer en magasin, voici ce qu’il faut savoir sur ce petit carnivore pas toujours facile à vivre.

Le furet : qui est-il ?

Le furet : qui est-il ?

Agile, joueur, intelligent, mais aussi un peu voleur, le furet est un petit animal qui est classé parmi les nouveaux animaux de compagnie (NAC) et pourtant il était déjà domestiqué il y a plus de 3 000 ans. Les documents attestent effectivement de sa présence dans les foyers vers 1 300 ans avant Jésus-Christ. A cette époque, il était élevé pour exterminer les rongeurs ce qui nous amène à une précision importante : le furet n’est pas un rongeur, mais un mustélidé. Au fil des ans, il a été remplacé par les chats. De nos jours, il refait surface en tant qu’animal domestique. Avant d’en adopter un, sachez d’abord à quoi il ressemble …

  • Corps mince et allongé avec, au bout une petite tête et à l’autre bout une queue pouvant atteindre 19 cm. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à 60 cm tandis que les femelles oscillent entre 25 et 40 cm. Côté poids, les mâles peuvent atteindre les 2 kg tandis que les femelles atteignent à peine 1 kg.
  • La tête est triangulaire avec de petites oreilles et des yeux ronds. Ces derniers sont généralement noirs, mais ils peuvent aussi être rouges. Dans les deux cas, ils sont brillants.
  • Le corps est entièrement recouvert de poils. En dessous, il y a le sous-poil qui est plus court et en surface, on trouve le poil de garde qui est plus long et plus dur.
  • Les pattes sont courtes, mais musclées. Elles ont chacune cinq doigts.
  • Si autrefois, les furets étaient albinos, aujourd’hui, la grande majorité a une robe de couleur. Aucun coloris n’a toutefois été standardisé, car cela peut varier d’un individu à un autre. Ce qui est certain c’est que sa robe ressemble beaucoup à celle du putois. Voilà pourquoi on parle de furet putoisé.

Et puisqu’on parle du putois, sachez que le nom scientifique du furet qui est « Mustela putorius furo » signifie « voleur puant ». L’adjectif « puant » vient de sa forte odeur de musc qui rappelle le putois. Le terme « voleur », quant à lui, vient du fait que le furet aime faire collection de tout ce qu’il trouve intéressant dans son environnement. Il peut ramener différents objets pour les cacher dans sa cachette secrète.

Comment se comporte le furet ?

Espiègle et vif, le furet aime se faufiler partout lorsqu’on le laisse circuler librement à la maison. Il a l’habitude de se cacher, plus pour jouer. C’est un animal intelligent et curieux de tout ce qui l’entoure. C’est à la fois une qualité et un défaut, car sa curiosité le pousse à explorer davantage son territoire, mais certains objets qui s’y trouvent (comme les fils électriques) représentent un danger mortel pour lui. Il est alors conseillé de bien le surveiller chaque fois qu’il sortira de sa cage.

Lorsque vous l’emmenez au parc ou dans un espace ouvert, il est toujours recommandé de le tenir en laisse. Cela est important, car malgré ses courtes pattes, il avance rapidement et vous risquez de ne plus savoir où il est passé.

Dans la vie sociale, il est assez sociable sauf avec les rongeurs. N’oubliez pas qu’il a été élevé pour les supprimer. Il peut très bien s’entendre avec les chiens et les chats, mais pour sociabiliser chacun d’eux, mieux vaut les adopter ensemble, lorsqu’ils sont encore petits.

Vis-à-vis de ses maîtres, il est affectueux et fidèle. Par contre, il est déconseillé de le laisser seul sans surveillance avec des enfants. Gardez en tête que malgré ses quelques centimètres de hauteur, le furet est un prédateur, et est carnivore en plus. Le moindre geste brusque réveille ses instincts et il peut mordre. Si vos enfants insistent pour en avoir, faites-leur comprendre que son adoption implique diverses contraintes notamment :

  • Il faut toujours être attentif : dès qu’il sort de sa cage, gardez-le à l’œil. Assurez-vous que tous vos effets importants (jeu de clés, clé USB, portefeuille, bijoux …) ne soient pas à sa portée, car il pourrait les dérober sans que vous ne vous en rendiez compte.
  • Il a besoin d’espace : même s’il peut vivre dans une cage, il a toujours besoin de sorties régulières au cours de la journée. Et puisque vous ne pouvez pas le laisser faire ce qu’il veut dans votre maison, le mieux c’est de lui réserver une pièce à lui pour qu’il puisse marquer son territoire comme il le souhaite. Mettez-y des jouets comme des peluches et des structures sur lesquelles il peut grimper.
  • Il a besoin de compagnie : on recommande toujours d’adopter au moins deux furets, car ces animaux n’aiment pas rester seuls. Si vous ne pouvez en prendre qu’un seul, tâchez de toujours lui consacrer du temps. Si vous devez vous absenter quelques jours, faites-le garder par une personne qui sait s’en occuper. Lire aussi – Passeport pour furet : que doit-il contenir ?
  • Il ne sent pas bon : n’oubliez pas qu’en tant que mustélidé, le furet dispose de glandes appelées « sacs anaux ». Ces derniers se situent au bord de l’anus et secrètent un liquide odorant. Lorsque les mustélidés se sentent menacés, ils libèrent le liquide malodorant pour faire fuir les prédateurs. Et même s’ils ne sont pas menacés, ils doivent libérer ce liquide quelque fois par an pour que les glandes ne soient pas trop engorgées. Notez toutefois que si cette forte odeur est expulsée de manière ponctuelle, le furet garde quand même une forte odeur musquée en permanence. Cela est dû à la présence de glandes sébacées étalées sur tout son corps. L’odeur est plus intense chez le mâle, surtout en période de reproduction. Son pelage sera alors plus gras que d’habitude.

Vu toutes ces contraintes, comment certains arrivent-ils à vivre avec un furet ? Tout est question d’éducation, d’hygiène et de bon sens.

Comment éduquer un furet ?

Comment éduquer un furet ?

On vous le dit tout de suite, le furet est une forte tête qui ne se laisse pas apprivoiser facilement. Il est toutefois indispensable de l’éduquer, car sinon, il pourrait devenir agressif et peut mordre à tout instant, même durant les périodes de jeu.

Pour ce faire, l’apprentissage doit débuter dès ses premiers mois. Chaque fois qu’il désobéira, donnez-lui une punition sans le maltraiter. Une petite pichenette sur le nez vous aidera à lui apprendre les règles de base. Il faut vous montrer ferme, mais non pas agressif.

En ce qui concerne son hygiène, il faut l’habituer à aller dans sa litière. Attention toutefois, cette zone doit être bien définie et distincte du reste de sa cage. Globalement, son lieu de vie doit être composé d’un coin pour la litière, d’un coin repas où on trouvera ses écuelles (une pour la nourriture et une pour l’eau), son coin pour dormir et où vous placerez quelques petites couvertures. On n’oublie, évidemment pas, les jouets.

Comment entretenir l’hygiène du furet ?

L’hygiène est très importante pour le furet, car c’est la seule manière pour que son odeur ne soit pas trop forte. D’une vue générale, il fait sa toilette seul et ne nécessite donc pas de bain. Il ne craint toutefois pas l’eau donc si l’envie lui prend de nager un peu, laissez-le faire, mais séchez-le bien ensuite.

Ce carnivore est globalement très propre. Il fait sa toilette tous les jours. Vous vous devez donc de faire votre possible pour qu’il reste au propre et pour cela, il faut nettoyer sa cage régulièrement et changer sa litière. Pensez aussi à vérifier ses griffes et ses dents. Vous pouvez lui laver les oreilles, mais précautionneusement. Enfin, n’oubliez pas de brosser son pelage, de manière régulière, pour faire tomber les poils morts et lui donner un pelage soyeux et brillant.

La plupart des propriétaires décident de faire stériliser leur furet pour atténuer un peu l’odeur musquée. Par contre, il est interdit de faire une ablation de leurs glandes anales.

Que mange un furet ?

Le furet est un carnivore. Il peut très bien se contenter uniquement de viande et d’eau, mais il peut alors souffrir de carences en vitamines et minéraux. Pour lui donner une alimentation équilibrée, un repas doit comprendre 30 % de protéines animales, au moins 15 % de matières grasses et 30 % de glucides tout au plus. Les protéines végétales sont à proscrire, car il ne les digère pas très bien.

Autant que possible, évitez les aliments humides, car ils favorisent l’apparition de tartre. A la place, préférez les aliments carnés et les croquettes. De temps en temps, vous pouvez lui donner des friandises telles que du concombre, de la viande crue fraîche, du jus de fruits, des œufs cuits, des raisins … Donnez-lui-en en petites quantités et seulement pas trop fréquemment, car si vous le goinfrez, il peut souffrir d’obésité.

Pour information supplémentaire, il est possible de lui donner certains aliments pour chats comme la pâtée, riche en protéines ou encore les croquettes pour chats stérilisés qui sont moins grasses. Cela n’est à faire que lorsque c’est nécessaire.

Un furet mange deux à trois repas par jour et a toujours besoin d’eau fraîche à sa disposition.

Les aliments à éviter, car lui sont toxiques, sont le chocolat, l’alcool, le lait et le tabac.

Le furet est-il fragile sur le plan santé ?

Avant d’adopter un animal, quelle que soit la race, il est toujours important de s’informer sur leur état de santé générale. Pour ce qui est furet, c’est un animal assez robuste, peu sujet à des maladies.

Le faire stériliser est néanmoins conseillé surtout si vous ne souhaitez pas que la femelle se reproduise. Pensez à le faire assez tôt, car la maturité sexuelle est atteinte entre six à douze mois. Si vous avez décidé d’adopter un couple de furets et qu’ils ne sont pas stérilisés, la femelle peut avoir deux portés par an, à raison de huit petits par portée. La gestation ne dure que 42 jours.

Par ailleurs, l’espérance de vie d’un furet est d’environ 14 ans.

Les animaux - Les animaux de rente

Une réflexion au sujet de « Le furet : tout savoir sur ce petit carnivore »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code