Vosgienne : La race bovine Vosgienne

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 14 août 2018)

 

Originaire des Vosges, la race bovine dite vosgienne se démarque par sa tête mouchetée et ses bandes blanches au niveau de son dos et de son ventre. Le cheptel français compte aujourd’hui un peu plus de 10 000 têtes dont près de 3 500 vaches laitières et 500 vaches allaitantes.

Ses caractéristiques

Race de moyen format, la vache vosgienne toise environ 135 cm au garrot pour un poids d’environ 650 kg tandis que le taureau mesure dans les 140 cm pour un peu plus de 900 kg.

La bête a un profil rectiligne. Sa tête blanche est mouchetée jusqu’à ses oreilles lesquelles sont noires. Son menton est très creusé tandis que son museau est large. Ce dernier peut être de couleur noire, ardoise ou moucheté comme sa tête.

Ses cornes sont rondes, courtes et en forme de croissant. Elles sont généralement noires avec des extrémités striées ou noires.

Son chignon est pourvu de deux sommets très saillants au-dessus de la nuque.

Son encolure droite et courte présente un fanon peu marqué.

Caracteristiques vosgienne

 

Les membres de la vosgienne sont développés dans leur partie supérieure pour s’affiner vers leurs extrémités de couleur blanche. Ils se terminent par des sabots noirs.

En ce qui concerne leur garrot, il est proéminent et fort. La race a une silhouette droite définie par des reins, une croupe et un dos large. Cette partie de leur anatomie ne présente aucun point saillant.

La bête a une robe noire et blanche mouchetée avec deux bandes blanches, tracées de manière irrégulière sur son dos et au niveau de son ventre. Sur son dos, la bande part de la nuque jusqu’à la queue, laquelle est entièrement blanche tandis que sur le ventre, elle part du poitrail au périnée. Elle présente des poils lisses et courts.

La mamelle des vaches est équilibrée et présente des trayons de couleur noire.

Lire aussi :

Ses intérêts

La vosgienne est une race mixte. Elle produit entre 3 800 à 4 200 kg de lait par an. Le lait est riche en protéines et est peu gras. Il est utilisé pour la fabrication du munster.

En ce qui concerne la viande, celle-ci est appréciée pour son goût un peu prononcé. La race offre un bon rendement de carcasse, entre 69 à 75 % en fonction de la découpe et de l’animal.

Leur côté mixte est apprécié des éleveurs malgré quelques contraintes telles que leur forte saisonnalité, les exploitations difficiles d’accès puisqu’en montagne ou encore le nombre assez bas du cheptel.

Son mode d’élevage

La vosgienne est faite pour l’élevage en montagne. Elle supporte très bien les variations de température qui y règnent, valorise les fourrages grossiers et est excellente pour la marche.

La vache a une forte longévité et peut donner une production satisfaisante même après dix ans. Elle est bien féconde et le vêlage se passe, le plus souvent, sans encombre.

Chaque année, trois taureaux, une dizaine de génisses et une vingtaine de vaches sont sélectionnés pour améliorer la race et la maintenir mixte.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *