Salers : la race bovine Salers

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 14 août 2018)

La salers est une race ancienne issue du Cantal, son berceau d’origine. Son Herd Book a été conçu en 1906. Le cheptel français est surtout élevé dans le Massif central.

Ses caractéristiques

La salers est une race grand format puisque les vaches peuvent toiser 1, 40 m au garrot contre 1, 50 m chez les taureaux. Elles pèsent, en moyenne, 700 à 800 kg contre 1 000 à 1 300 kg chez les mâles.

Leurs poils est légèrement frisés et leur robe est toujours uniforme, de couleur fauve acajou. Seuls leurs onglons sont de couleur noire.

Quant à leurs cornes, elles sont de couleur ivoires. Elles sont longues et fines et au fil des ans, elles s’évasent pour emprunter la forme d’une lyre.

Les intérêts en termes de production

La salers est élevée pour sa production bouchère qui est assez importante. C’est une race à croissance rapide puisque les mâles peuvent gagner entre 1 à 1,1 kg par jour sans devoir leur donner du lait concentré. En général, le lait de leur mère suffit.

Cette race donne une viande au goût développé et juteuse. On parle aussi de viande persillé, une caractéristique développée grâce à la forte teneur en lipides intramusculaires.

Pour optimiser le potentiel boucher, la salers est souvent croisée avec des taureaux charolais. C’est notamment le cas de 40 à 60 % des produits salers produits en France.

Vache salers

Pour donner une valeur ajoutée à la viande de salers, qu’elle soit issue d’un spécimen pur ou croisé, de nombreux labels et marques la protègent à savoir :

– boeuf saveur occitane

– boeuf de Cantal

– veau fermier élevé sous la mère, …

A part leur qualité bouchère, environ 10 % du cheptel sont aujourd’hui élevés selon le système traditionnel. Les vaches sont alors semi-allaitantes puisque leur lait est partagé entre l’alimentation de leur veau et la production de fromage salers. En période de lactaction, la salers peut donner jusqu’à 3 000 kg de lait.

Petite précision, la traite du lait doit obligatoirement être faite en présence du veau puisque sa présence stimule l’éjection du lait.

Tous les fromages issus de ce mode d’élevage portent la mention « Tradition Salers ».

Lire aussi :

Le mode d’élevage

La salers est une race rustique qui résiste aux conditions difficiles. Elle peut supporter une température allant de -15 ° à +30° C.

Elle peut également s’adapter à tous les types d’élevage : intensive ou extensive.

En matière de fertilité, les vaches salers peuvent donner un veau par an et ce, jusqu’à plus de dix ans d’âge. Le vêlage est facile chez cette race et ce, même en cas de croisement avec un charolais.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *