Poule domestique : Volaille poule domestique

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 7 juillet 2018)

La poule domestique vient de l’Asie du sud-est. Elle descend d’un oiseau roux à reflets bronzes qui existe aujourd’hui encore.

Ses caractéristiques

Il existe de nombreuses races de poules domestiques. Ces dernières diffèrent au niveau de leur forme, de leur taille et de leurs couleurs. En général, elles pèsent entre 1,5 à 3,5 kg.

Elles présentent un excroissance de peau appelée crête sur leur tête. Celle-ci est de couleur rouge clair laquelle vire au rouge vif et se gonfle lorsque la poule ou le coq est en colère. Chez le mâle, la crête est plus développé et ce dernier présente aussi des barbillons qui pendent de part et d’autre leur tête. Chez certaines races, les poules portent une huppe sur leur tête.

caractéristiques de la poule domestique

Leurs yeux sont situés latéralement d’où une vision limitée, mais la présence d’un grand nombre de vertèbres cervicales comble ce déficit.

Contrairement aux poules, les coqs ont des couleurs plus éclatants, une queue en panache de plumes et sont plus imposants.

En ce qui concerne leurs pattes, elles sont couvertes d’écailles et se terminent par des griffes. Chez les coqs, on remarque, en plus, des ergots lesquelles se trouvent au-dessus des doigts postérieurs.

Tous les ans, en automne, les poules se mettent à muer. Elles perdent alors leurs plumes et celles-ci vont être remplacées par des nouvelles. Ce processus peut durer entre deux à trois mois, une période durant laquelle elle a besoin d’une alimentation de qualité et de quantité suffisante. Elle a effectivement besoin de stocker assez d’énergie pour se protéger du froid.

Mode d’élevage

– Leur alimentation :

En matière d’alimentation, il faut savoir que la poule est omnivore c’est-à-dire qu’elle mange de tout. Lorsqu’elle est élevée à l’état naturel, elle se nourrit d’insectes, de lombrics, de végétaux et même des petits cailloux. Ces derniers facilitent sa digestion en broyant les aliments dans son gésier. Elle est très friande de céréales.

– Leur mode de reproduction :

Pour ce qui est de la reproduction, la poule pond autour de six à sept mois et elle n’a pas forcément besoin d’un coq pour donner des œufs. Pendant les jours plus longs, d’au moins dix heures, elle peut pondre un œuf par jour ou bien tous les deux jours.

les poules domestiques

Dans les élevages industriels, l’éclairage artificiel instauré permet à la poule de pondre fréquemment tout au long de l’année.

Lorsque la poule a été fécondée par un coq et qu’elle se met à pondre, elle cessera de donner d’autres œufs si ceux tombés ne sont pas ramassés. A la place, elle va se mettre à couver et les poussins sortent de leurs coquilles au bout de 20 jours.

– Leur production :

Alors que dans l’élevage industriel, les poules sont élevées soit pour leurs œufs soit pour leur chair, dans l’élevage fermier, elles sont appréciées pour ces deux objectifs : Œufs et viande.

– Son caractère :

La poule est une espèce sociable. Elle peut facilement cohabiter avec d’autres espèces telles que oies et canards. C’est un animal qui aime prendre soin d’elle et cela se traduit par des bains de poussière, un étirement régulier des ailes, un lissage de plumes, …

Elle vit, le plus souvent, au sein d’un groupe bien structuré où une hiérarchie linéaire règne. En effet, les individus les plus importants du groupe ont accès, en premier aux perchoirs et aux mangeoires. Ils sont aussi les seuls à pouvoir donner des coups de bec.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *