Guide du chinchilla

Lorsqu’on veut s’offrir un nouvel animal de compagnie, il faut réunir le maximum d’informations sur celui-ci. Vous devez encore plus vous investir s’il s’agit d’un animal pas assez commun comme le chinchilla. Vous devez savoir si votre style de vie et l’état de votre ménage lui correspond. Il faut aussi se renseigner sur son mode de vie, sa façon de vivre et son alimentation. Toutes ces informations vous permettront de mieux s’occuper de lui. Nous allons consacrer ce dossier au chinchilla.

Les particularités du chinchilla

Ce petit animal appartient à la classe des rongeurs. Même s’il est un rongeur, il est bien différent de ses cousins. De par sa taille et son allure, il ressemble au cochon d’Inde, mais de par ses postures, il rappelle l’écureuil. Ses oreilles sont similaires à celui d’un lapin. Le chinchilla a de grands yeux ronds et vifs et de longues vibrisses. Sur ces pattes postérieures, on compte trois longs et un quatrième plus petit.

Comme pour les autres rongeurs, le chinchilla a aussi des dents à croissance continue. La croissance est évaluée à plusieurs millimètres par mois et c’est pour cette raison qu’il utilise beaucoup ses incisives et ses molaires. Cet animal ronge tout le temps. Il est herbivore et il peut lui arriver de manger ses déjections. Ceci lui permet de récupérer une partie des bactéries dont son appareil digestif a besoin.

Le chinchilla se distingue par son côté crépusculaire, autrement dit, il est plus actif à l’aube et au crépuscule. Dans son milieu naturel, cet animal, lorsqu’il est surpris par un prédateur, laisse une partie de son poil pour s’enfuir. Domestiqué, il peut aussi laisser son poil lorsqu’il est manipulé de façon qui l’inquiète.

Dossier – Passeport pour furet : que doit-il contenir ?

guide-chinchilla

Pourquoi choisir un chinchilla ?

A l’animalerie, vous allez remarquer le côté vif, gracieux et malicieux du chinchilla. Si vous vous approchez de lui, il ne va pas s’enfuir. C’est un animal qui aime le contact. Pour certains, ceux-ci peuvent ne pas suffire pour adopter un chinchilla en animal de compagnie. Sachez que la vie en appartement lui convient parfaitement s’il a une cage aux dimensions adaptées à ses besoins. Il lui faut tout de même du temps pour lui offrir une bonne hygiène en nettoyant sa cage régulièrement et en lui donnant de la nourriture. Il appréciera également de passer du temps à jouer avec vous, car c’est un animal plutôt joueur.

Une fois que vous l’avez chez vous, vous allez également en apprendre plus sur son côté espiègle et malicieux. Ne vous étonnez donc pas si vous ne retrouvez pas certains de vos affaires, car il les a peut-être volées et cachées. Si vous êtes souvent absent la journée, le chinchilla peut aussi vous convenir, car il est crépusculaire. La journée, il va passer la majeure partie de son temps à dormir et en début de soirée et très tôt dans la matinée, il va se réveiller. Par cette particularité, le chinchilla peut ne pas être adapté à ceux qui vivent en studio. En effet, les bruits qu’il fait lorsqu’il est réveillé peuvent déranger votre entourage.

Lire aussi – Tout savoir sur le fennec

Quel chinchilla choisir ?

On vous proposera sûrement plusieurs chinchillas à l’animalerie. Ne faites pas votre choix au hasard. Privilégiez le mâle à la femme qui peut avoir un caractère plus indépendant. Choisissez également un chinchilla jeune qu’un adulte. Il sera plus facile à apprivoiser et il pourra vous tenir compagnie sur plusieurs années.

Avant de le mettre en cage pour qu’il puisse rentrer chez vous, vous devez aussi être attentif à son comportement et sa morphologie. Choisissez un animal qui est d’aspect plutôt rond et non celui avec un flanc creux et un poil irrégulier. Evitez le chinchilla avec des blessures, car on n’en connaît jamais vraiment la gravité. Assurez-vous que l’animal que vous choisissez a des yeux luisants et vifs. S’il a un œil larmoyant et terne, c’est qu’il est peut-être malade. Ne vous forcez pas à prendre un animal, car il vous fait pitié.

Dossier – A la découverte de l’écureuil de Corée !

L’accueil du chinchilla à la maison

A ce stade, vous devez déjà avoir chez tout le matériel nécessaire pour accueillir votre nouvel animal de compagnie. Une fois à la maison, mettez directement la petite boîte de transport dans sa cage ou près de la porte de cette dernière et laissez l’animal sortir de son plein gré. Il ne faut surtout pas le brusquer et évitez aussi de faire des bruits trop forts ou des gestes brusques. Sortez aussi vos autres animaux de compagnie lors de l’accueil du chinchilla.

guide-chinchilla

A son arrivée dans sa cage, laissez seul le chinchilla. Il lui faudra du temps pour se familiariser avec ce nouvel environnement. Pensez tout de même à venir le voir et à lui parler doucement régulièrement pour qu’il se familiarise avec vous. Vous verrez qu’au fil des heures, il va venir vers vous près des barreaux. Au bout de deux ou trois jours, il ne va plus s’enfuir si vous le caresser. Vous pouvez même lui sortir pour qu’il puisse monter sur votre bras. Il faudra vraiment être patient lors de ces premiers contacts avec le chinchilla. Même si c’est un animal qui aime le contact, il n’aime pas être manipulé et ne supporte pas d’être opprimé.

Découvrez également – Tout connaître sur la gerbille

L’alimentation du chinchilla

Le foin est ce dont se nourrit le chinchilla, mais vous ne pouvez pas vous permettre de prendre n’importe quel foin. Il doit avoir de grosses tiges et il doit être de première coupe et parfaitement sec. Assurez-vous également à choisir du foin de bonne qualité ne contenant pas de pesticides de synthèse et d’engrais chimiques. Vous pouvez acheter votre foin à l’animalerie, au centre équestre ou auprès d’un paysan. Evitez de lui donner de l’herbe de votre pelouse. Donnez à votre chinchilla une poignée de foin chaque matin.

Le chinchilla a aussi besoin de granulés spéciaux pour combler ses besoins en vitamines, en protéines, en lipides et en cellulose. Vous pouvez prendre des granulés au mélange de graines. Pour ceux-là, ne dépassez pas les 30 grammes par jour. Si vous lui en donnez trop, il peut souffrir de constipation ou d’obésité.

Lire aussi – Découvrir les souris domestiques !

Les animaux - Les animaux de rente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code