Normande : Ce qu’il faut savoir sur la race bovine Normande

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 3 septembre 2018)

 

La normande est une race bovine originaire de la Normandie. Elle en devient même un véritable symbole culturel. Elle est la troisième race laitière la plus élevée en France et est aussi très prisée pour la qualité de sa viande.

Les caractéristiques physiques de la normande

L’allure physique de la normande se caractérise par une silhouette concave. En effet, son mufle est moins long que la moyenne et se poursuit par un front assez large. Le creux qui se trouve entre les yeux est très profond. Cette race a une paire d’yeux globuleux et est aussi marquée par des mamelles de grande taille.

En ce qui concerne sa robe, elle est toujours blanche au niveau de la tête et du ventre. Le contour des yeux peut présenter des formes de lunettes. Sur le reste de sa robe à fond blanc se trouvent des taches de diverses formes. Elles peuvent être de couleur fauve ou à rayures discontinues, appelées dans le jargon du métier, bringées. Quelquefois, leurs bordures sont irrégulières.

Des taches peuvent apparaître au niveau du mufle.

La race normande toise 1,45 m au garrot et pèse en moyenne près de 750 kg.

Ses potentialités productives

La vache de race normande est élevée à la fois pour son lait et pour sa viande. Son lait contient une importante proportion de protéines et de matières grasses, ce qui favorise la production d’autres produits dérivés tels que le fromage, le beurre ou encore la crème. Il se vend beaucoup plus cher par rapport à celui d’autres vaches. Son élevage est donc beaucoup plus rentable en termes de revenus générés par le lait même si elle produit moins par rapport à d’autres races telles que la prim’holstein. Cette dernière produit près de 10 300 litres alors que la normande n’en offre que 6 800 l par lactation.

D’autre part, en termes de qualité de viande, celle de la race normande se caractérise par une saveur très appréciable. Elle est d’ailleurs à l’origine d’une certification propre de « viande de race normande ». Cette certification  permet à ses éleveurs de pouvoir générer plus de revenus grâce à sa carcasse.

La Vache Normande

Lire aussi :

Le mode d’élevage de la vache normande

D’une manière générale, la race normande est très facile à élever. En effet, côté santé, elle est moins favorable aux maladies puisqu’est résistante et stable.  Elle peut être sujette à six lactations successives sans pour autant altérer la qualité de sa viande. De plus, elle est d’une humeur calme et obéissante. Elle est rarement à l’origine de problèmes d’élevage particuliers.

En ce qui concerne sa reproduction, elle a essentiellement lieu par insémination artificielle. L’éleveur doit être scrupuleux en observant ses vaches pour pouvoir déterminer les meilleures périodes d’insémination ou chaleurs. Celles-ci sont souvent de courte durée. L’opération aura plus de chances d’être efficace dans les douze heures qui suivent la présence des chaleurs.  L’insémination est toujours un succès dans 53% des cas.

La localisation de la race normande dans le monde

En France, l’élevage de race normande est pratiqué dans le nord-ouest du territoire, à savoir en Bretagne, en Normandie ou en Pays-de-la-Loire. Grâce à sa facilité d’élevage, elle est adoptée par des éleveurs d’autres pays comme au Royaume-Uni, en Suisse, en Amérique latine et en Amérique centrale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *