Bouledogue : tout savoir sur le bouledogue

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 20 septembre 2018)

Il est petit, un peu court sur pattes et pas très beau, mais il est tellement affectueux et mignon qu’il est difficile de lui résister. Avez-vous découvert de qui il s’agit ? Le bouledogue bien sûr. C’est un petit chien aux allures de molosse, mais qui, sous ses airs de grand dur, dissimule un caractère affectueux et joyeux. Parfait compagnon pour nos enfants, il est également un ami fidèle qui, si on le laisse trop faire, va nous suivre partout comme notre ombre. Zoom sur ce petit chien dont un voile de mystère plane encore sur les origines.

La petite histoire du bouledogue

bouledogue

Egalement connu sous le nom de « bouledogue français », ce petit chien serait issu du croisement entre le « bulldog anglais » et le terrier.

Le bulldog anglais serait un descendant des chiens du Tibet, des races féroces qu’on utilisait, dès le 5e siècle avant J.-C. comme des chiens de combat. Ce chien serait arrivé en Grande-Bretagne grâce à des navigateurs phéniciens. Il fut alors baptisé « Pugnace de Bretagne » et fut utilisé en tant que chien de combat. Leur ténacité et leur courage a effectivement séduit les éleveurs qui les ont rebaptisé « bulldog », le terme bull signifiant taureau.

Pendant longtemps, ce chien fut une star dans le monde des combats canins jusqu’à ce qu’en 1835, le Royaume-Uni interdit ces pratiques. Malgré cette loi, des combats clandestins ont continué à s’opérer.

Vers 1850, des ouvriers Anglais ont importé le bulldog en France. Son nom fut alors francisé « Bouledogue ». Arrivé en Métropole, les chiens ont cessé de combattre, mais furent utilisés pour la chasse aux rongeurs. Suite à des croisements avec un terrier, la race évolua, devint encore plus tenace et affiche quelques changements physiques comme les oreilles droites.

De là est née la race du Bouledogue français, reconnue officiellement par la Société Centrale Canine en 1898.

Depuis cette reconnaissance, aucun changement majeur n’est survenu, car le bouledogue français est resté le même pendant toutes ces années.

A quoi ressemble le bouledogue français ?

Appartenant à la famille des molosses, le bouledogue français se reconnaît à des caractéristiques spécifiques telles que :

  • Hauteur au garrot : les mâles peuvent aller de 27 à 35 cm contre 24 à 32 cm chez les femelles
  • Poids : les mâles peuvent peser entre 9 à 14 kg contre 8 à 13 kg chez les femelles
  • Morphologie du corps : c’est un chien de petite taille, un peu court, mais assez épais et très musclé. Sa tête est une partie qui le démarque très bien des autres races, car elle est assez large, voire un peu carrée et affiche des plis symétriques, des yeux foncés, des oreilles droites arrondies et placées hautes sur la tête. En ce qui concerne sa queue, elle est courte et un peu effilée à l’extrémité
  • Il n’a pas de sous-poil et ses poils sont, eux-mêmes assez ras. Un simple brossage régulier suffit à l’entretenir
  • Couleur : la robe peut être fauve unie ou un peu bringée ou encore tachetée de blanc
  • Ce chien peut vivre jusqu’à 11 ans

Pour reconnaître un vrai bouledogue français, concentrez-vous sur ses yeux et sur sa truffe. Cette dernière, quelle que soit la couleur de la robe, doit obligatoirement être noire. En ce qui concerne ses yeux, le bord des paupières de l’animal est de couleur noire et lorsque vous le regardez bien en face, vous n’apercevrez aucune parcelle de blanc dans ses yeux. Seules les pupilles de couleur sombre seront visibles.

Aussi, certains chiens peuvent avoir une robe entièrement blanche ou dans d’autres couleurs comme le chocolat, le noir, le feu, le merle, le lilas ou encore le bleu. Si le blanc peut être accepté en tant que vrai bouledogue français, mais avec d’éventuels problèmes de surdité, les autres couleurs ne sont pas acceptées.

Il est donc conseillé de bien se renseigner avant d’en acheter un, car de nos jours, cette race figure parmi les plus convoitées en France et le prix peut coûter assez cher.

Le bouledogue français est-il facile à vivre ?

bouledogue

Malgré son allure de molosse, ce chien est très doux et peut même vivre en appartement, sans toutefois négliger sa promenade quotidienne. Peu endurant et peu sportif, une sortie de 30 mn par jour peut lui suffire et même si vous disposez déjà d’un grand jardin, la promenade est fortement conseillée pour son bien-être. Comme il ne fait pas beaucoup de sport et ne sait pas du tout nager, c’est une information importante à retenir, ces sorties et les rencontres avec d’autres chiens contribueront à lui donner un bon équilibre de vie.

Dans le cocon familial, c’est un chien très sociable et très joueur qui aime les enfants, à condition de l’y habituer dès son jeune âge. Il faudra également conseiller à vos enfants de ne pas trop le malmener afin qu’une belle complicité s’instaure entre eux. Gardez-le quand même à l’œil lorsqu’il joue avec les enfants, car ses débordements d’affection peuvent être dangereux pour vos jeunes enfants.

Avec le temps, le bouledogue français devient un compagnon très fidèle, voire même un peu collant. Attention toutefois de ne pas trop le gâter, car votre absence peut le rendre anxieux.

En ce qui concerne la cohabitation avec d’autres races, il n’y a pas vraiment de problème, car ce chien est assez calme et pacifique. Néanmoins, évitez de faire cohabiter deux mâles de bouledogue français sous le même toit, car une certaine rivalité entre eux peut naître. Avec les chats, la cohabitation peut se faire également, car en règle générale, ce sont les chats qui commencent les disputes. Quoi qu’il en soit, il suffit de les faire cohabiter assez jeunes pour qu’ils apprennent à se connaître. Avec les autres chiens, la cohabitation se passe bien.

Le bouledogue français est-il un chien de garde ?

On le classe plutôt dans le groupe de « Chien d’agrément et de compagnie », mais n’empêche qu’il peut vous avertir en cas de bruits inhabituels ou s’il y a quelqu’un devant la porte.

Quels sont les points faibles du bouledogue français ?

tout savoir sur le bouledogue

En tant que race brachycéphale c’est-à-dire à la face plate et donc avec plus de risques de problèmes respiratoires, c’est un animal peu endurant et pas du tout sportif. Il faut donc lui éviter les activités physiques trop intenses et la natation. Ce chien ne sait pas du tout nager donc ne prenez pas le risque de le mettre à l’eau au risque de le noyer.

Comment bien élever un bouledogue français ?

Le bouledogue français est un chien qui s’attache beaucoup à ses maîtres et qui peut vite se sentir jaloux si d’autres les approchent. C’est aussi une boule de poil d’humeur très joyeuse et qui respire toujours la joie de vivre.

Toutefois, pour faire de lui un bon animal de compagnie, il est important de bien le dresser et de ne pas lui inculquer de mauvaises habitudes. Le dressage doit commencer dès son jeune page donc :

  • Apprenez-lui à être sociable en le sortant régulièrement et en lui permettant de côtoyer les autres chiens ou autres animaux
  • Ne le gâtez pas trop : il est important qu’il garde un peu d’indépendance, car s’il est trop protégé, il ne pourra plus rien faire de lui-même
  • Laissez-le seul de temps en temps : vu que vous ne serez pas tout le temps avec lui, apprenez-lui à rester seul de temps en temps, même lorsque vous êtes chez vous. Cela l’aidera à ne pas être anxieux chaque fois que vous sortirez de votre appartement
  • Donnez-lui des croquettes de qualité : il n’a pas besoin d’une alimentation spécifique, mais celle-ci doit être équilibrée et de qualité
  • Donnez-lui une bonne éducation : bien sûr, on aime le prendre sur nos genoux et le caresser, mais avec cette mauvaise habitude, il va en faire de même avec vos invités ce qui n’est pas très poli. De même, évitez-lui de monter à table, sur votre lit, …

Il faut garder en tête que si nos chiens, quelle que soit la race, deviennent incontrôlables, c’est à cause d’un mauvais dressage de notre part. Il est donc important de les éduquer dès leur jeune âge.

3 réflexions au sujet de « Bouledogue : tout savoir sur le bouledogue »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *