Assurance animaux : tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance animaux

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 16 juillet 2018)

Puisque nos animaux de compagnie sont également des êtres vivants, il arrive un moment où ils ne sont pas au mieux de leur forme. Et quand la santé fait place à la maladie, ils n’ont pas de « sécu » pour les prendre en charge, mais ce sera à leur maître de tout payer de leur poche sauf s’ils leur souscrivent une assurance animale. De quoi s’agit-il et qu’est-ce que cette assurance couvre ? Retrouver toutes les réponses à vos questions dans ce guide assurance animaux.

Assurance animaux : quels intérêts ?

Souscrire une assurance pour son animal domestique n’est pas obligatoire, mais cela peut toutefois vous être avantageux.

En effet, s’il a des problèmes de santé, c’est l’assurance qui couvrira les frais médicaux, lorsque vous devez le faire vacciner ou faire un rappel de vaccin, c’est l’assurance qui prendra tout en charge, s’il occasionne des dommages matériels ou corporels, son assurance prendra en charge les éventuelles réparations ou soins à faire.

Cela signifie que prendre une assurance pour son chien, son chat, son lapin, ses rongeurs, … est une option à envisager si vous tenez réellement à leur bien-être ainsi qu’au bien-être de votre portefeuille. Il faut effectivement savoir qu’avoir un animal de compagnie coûte cher et la facture peut vite grimper s’il est sujet à différentes maladies ou a un caractère agressif.

En savoir plus sur l’assurance animaux ici.

Assurance animaux : que couvre-t-elle ?

Comme tout autre type d’assurance, l’assurance pour animaux est une formule qui permet de protéger la santé de son animal de compagnie et de se protéger des dommages qu’il peut occasionner.

En France, il existe de nombreuses formules, mais on distingue principalement deux catégories à savoir :

  • L’assurance santé pour animal
  • L’assurance responsabilité civile

assurance animaux

Assurance santé pour animal : mieux la comprendre

L’assurance santé prend en charge les frais relatifs à la santé de l’animal. La couverture varie d’une compagnie à l’autre et d’une formule à l’autre donc il faut toujours bien lire le contrat avant de signer.

  • Une couverture totale ou partielle :

Si certaines compagnies offrent une couverture totale, d’autres proposent une couverture partielle d’où l’intérêt de vérifier la franchise qui reste à votre charge. Généralement, le remboursement va de 50 à 100 % des frais dépensés.

  • Qu’est-ce qui est pris en charge ou remboursé ?

L’assurance santé animale couvre l’essentiel des frais que vous avez dépensés pour offrir une bonne santé à votre animal domestique. Cela inclut les soins vétérinaires c’est-à-dire les vaccins, le tatouage, les vermifuges, les produits antipuces et anti-tiques, les soins dentaires, …, les chirurgies comme la stérilisation ou toute autre opération chirurgicale à but préventif ou curatif, les consultations médicales en cas d’accidents ou de maladies ce qui peut inclure les analyses en laboratoire, les radios, les échographies, …, les frais d’hospitalisation de l’animal et les traitements qu’il doit suivre ce qui inclut les médicaments ou les soins post opératoires.

Selon la compagnie d’assurance, il est possible que votre contrat inclue aussi les frais d’obsèques et l’incinération.

  • Qu’en est-il des honoraires du vétérinaire ?

Chaque vétérinaire est libre d’appliquer les tarifs qu’il souhaite et dans la majorité des cas, ils sont assez élevés. Quand l’animal de compagnie tombe malade, le faire soigner peut donc coûter très cher à son maître, mais l’assurance santé animale est là pour le soutenir dans ces moments assez durs.

Attention toutefois, lorsqu’on parle des frais de vétérinaire, les compagnies d’assurance instaurent généralement un plafond annuel sur le contrat. Il est donc conseillé d’en prendre connaissance pour ne pas se retrouver à payer des frais rocambolesques.

Autre précision : contrairement à l’assurance santé pour les hommes, le tiers payant n’existe pas en assurance santé pour les animaux. Cela signifie que le maître devra avancer tous les frais (honoraires du vétérinaire, hospitalisation, traitements, opération chirurgicale, examens médicaux et analyses, …) pour ensuite demander un remboursement.

Pour la demande de remboursement, il devra joindre au formulaire toutes les pièces justificatives des dépenses et l’incontournable feuille de soins complétée et signée correctement.

  • Qu’est-ce que la feuille de soins ?

Ce document est indispensable pour obtenir un remboursement. Selon les cas, le propriétaire peut l’obtenir de son assureur en formulant une simple demande ou le télécharger sur internet. La feuille de soin se compose de deux volets : un destiné au maître et un autre destiné au vétérinaire. Chacun d’eux doit remplir correctement la partie qui leur est due.

Du côté du professionnel de santé, il devra y inscrire le motif de la visite, les prescriptions médicales, les résultats des éventuels examens complémentaires ainsi que le détail des frais y compris ses honoraires. Il doit ensuite dater, signer et apposer son cachet sur la feuille de soins pour certifier la véracité de toutes les informations qu’elle contient.

Du côté du maître, il devra inscrire le numéro de Police d’assurance, son nom, ses coordonnées, le nom de son animal, son numéro d’identification ainsi que d’autres informations sur son animal.

  • Le remboursement est-il rapide ?

Quand le dossier fourni à la compagnie d’assurance est bien complète, celle-ci peut procéder au remboursement, soit par chèque soit par virement bancaire. La rapidité du remboursement varie d’une compagnie à l’autre puisque si certaines ne mettent que 72 heures pour vous payer, d’autres mettent plusieurs semaines pour traiter votre dossier. Un autre critère à prendre en compte lorsque vous comparerez les différentes offres émanant de diverses compagnies.

tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance animaux

Assurance animale responsabilité civile : mieux la connaître

La deuxième catégorie d’assurance animaux concerne la responsabilité civile. Celle-ci couvre les dégâts que votre animal domestique peut causer à un tiers que ce soit au niveau physique ou d’un point de vue matériel.

Cette assurance n’est valable que pour certains types d’animaux dangereux dont les chiens de 1ère et 2e catégorie. Pour ces derniers, cette formule est même obligatoire.

  • Qu’en est-il des animaux non dangereux ?

Si votre animal domestique n’est pas jugé dangereux, vous n’aurez pas besoin de souscrire une garantie Responsabilité civile pour couvrir les éventuels dégâts qu’il peut entraîner.

Que faire alors si votre chat a endommagé les rideaux du voisin ou si votre lapin a saccagé son jardin ? Dans ce cas-là, ce sera la Responsabilité civile du maître c’est-à-dire celle rattachée à l’assurance habitation multirisque qui prendra les dommages en charge.

A lire aussi sur le Passeport pour chien.

Assurance animaux : quels sont les animaux concernés ?

L’assurance pour animal est accessible pour tous les animaux domestiques légaux c’est-à-dire les chats, les chiens, les oiseaux, les lapins, les chevaux ou les NAC (Nouveaux animaux de compagnie). Petite exception : il est impossible de souscrire une assurance pour des poissons rouges.

Le montant de la cotisation varie en fonction de l’espèce de l’animal à assurer et de la formule que vous avez choisie.

Découvrez le chat siamois balinais et le cheval de Camargue.

Assurance animaux : combien cela coûte-t-il ?

Etant donné qu’il existe de nombreuses formules de couverture, la cotisation mensuelle d’une assurance pour animaux domestiques peut varier de 5 € à 25 €, voir un peu plus pour les couvertures ultra-complètes.

Vu le montant que vous avez à débourser, il s’agit d’économiser pour garantir la santé et le bien-être de votre animal domestique le moment venu. C’est donc un investissement qui portera obligatoirement ses fruits puisque même si on ne souhaite aucun mal à vos animaux de compagnie, il viendra toujours un moment où vous devez les faire vacciner ou leur faire faire une visite médicale générale.

 

Une réflexion au sujet de « Assurance animaux : tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance animaux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *